Auteur
Albert Mérat
Recueil
Les chimères

Passe-port

Nez moyen. Œil très-noir. Vingt ans. Parisienne Les cheveux bien plantés sur un front un peu bas. Nom simple et très joli, que je ne dirai pas. Signe particulier : ta maîtresse, ou la mienne. Une grâce, charmante et tout à fait païenne ; L’allure d’un oiseau qui retient ses ébats ; Une voix attirante, […]

Auteur
Albert Mérat
Recueil
Le livre de l'amie

Ta Bouche

Ta bouche a deux façons charmantes de causer, Deux charmantes façons : le rire et le baiser. Si vous voulez savoir celle que je préfère, J’aime mieux celle-ci, mais l’autre m’est plus chère.

Auteur
Albert Mérat
Thematiques
Nature

Paysage

A l’abri de l’hiver qui jetait vaguement Sa clameur, dans la chambre étroite et bien fermée Où mourait un bouquet fait de ta fleur aimée, Parmi les visions de l’étourdissement ; Pendant qu’avec la joie extrême d’un amant Je froissais d’un cœur las et d’une main pâmée L’étoffe frémissante et la chair embaumée, Mon sang […]

Auteur
Albert Mérat
Recueil
Les chimères

Ta Bouche Était La Coupe Ardente

Ta bouche était la coupe ardente où je buvais ; Tes yeux étaient mon ciel, bleu comme l’autre, et vide. Ivre, j’avais laissé l’espérance candide Passer avec l’amour sur la route où je vais. Étant un amoureux, est-ce que je savais Comment vous nous creusez le front, ride par ride ? Que te fallait-il donc, […]

Auteur
Albert Mérat
Recueil
L'Adieu

Pourquoi La Renier

Pourquoi la renier ? Je n’ai pas de colère. Ô mon amour dernier, Ô chose bleue et claire ! Pourquoi me souvenir Qu’elle me fût amère ? J’aime mieux retenir Par l’aile ma chimère. Le pardon est plus doux. Mon adieu se colore D’un regret sans courroux, D’avoir perdu l’aurore.

Auteur
Albert Mérat
Recueil
Les souvenirs

Tableau De Laque

La ville que je veux serait je ne sais où, Mais loin d’ici, dans l’Inde, ou prés d’un fleuve en Chine. L’air bleuirait sa tour de porcelaine fine, Portant comme un bouffon des clochettes au cou. La maison que je veux serait celle d’un fou, Sans chemin pour aller à la maison voisine. Entre les […]

Auteur
Albert Mérat
Recueil
Le livre de l'amie

Prélude

C’est l’antique forêt aux mille enchantements. Le tilleul aux fleurs d’or embaume à pleins calices, Et la lune pensive, astre cher aux amants, Fait germer dans mon cœur d’ineffables délices, J’allais, et j’entendis, — poète las du jour, Sous le fiévreux éclat des étoiles complices, Le rossignol qui chante et qui languit d’amour. L’oiseau chante […]

Auteur
Albert Mérat
Recueil
L'Adieu

Te Souviens-tu De Ce Matin D’hiver

Te souviens-tu de ce matin d’hiver, De la dernière et chère promenade ? Il faisait beau, le soleil était clair : C’était un temps d’heureux ou de malade. C’était aussi notre pays charmant, Le fleuve lent et sa rive un peu plate ; Et les coteaux qui dressent finement Au bord du ciel leur forme […]

Auteur
Albert Mérat
Recueil
Les chimères

Printemps Passé

Comme elle était si jeune et qu’elle était si blonde, Comme elle avait la peau si blanche et l’œil si noir, Je me laissai mener, docile, par l’espoir D’engourdir ma rancœur sur sa poitrine ronde. Son regard où dormait la volupté profonde M’attirait lentement ; et, sans m’apercevoir Que l’image était belle à cause du […]

Auteur
Albert Mérat
Recueil
Le livre de l'amie

Tes Cheveux

Elle est charmante, elle est aussi brune que blonde. Vous la reconnaîtrez, perfide comme l’onde, A ses cheveux changeant de tons et de parfums. Lorsque cela me plaît, moi, je les trouve bruns. Lorsque cela me plaît, je dis :  » Sa chevelure A les reflets d’or mat que prend la moisson mûre.  » Elle […]

Auteur
Albert Mérat
Recueil
L'idole
Thematiques
Poète

Prologue

Le vieux maître excellent de l’école lombarde N’a certes pas créé ses tableaux d’un seul jet, Tant leur style absolu témoigne du projet De ne confier rien à la main qui hasarde. La Joconde n’est point parfaite par mégarde : Il achevait les yeux, la bouche, puis songeait, Chaque ligne en son tour logique s’allongeait. […]

Auteur
Albert Mérat
Recueil
Le livre de l'amie

Tes Mains

Bien qu’elles soient d’un marbre pâle, Tes mains fines que j’adorai, Et que jamais la dent du hâle N’ait pu mordre leur grain nacré ; Ce n’est pas à quelque statue, Où l’idéale pureté Dans la forme se perpétue, Que tu dérobas leur beauté. Et bien qu’elles forment des lignes Où, pour me rendre encore […]

Auteur
Albert Mérat
Recueil
L'Adieu

Quand Les Malheureux Ont L’été

Quand les malheureux ont l’été Et le soleil pour leur sourire, Il semble qu’un peu de gaité Vienne atténuer leur martyre. Mais l’hiver, quand il fait si froid, Malgré la force coutumière, L’espérance cède et décroît Ainsi que la douce lumière. Avant que le ciel ne soit bleu, L’amant triste, la lèvre aride, N’a plus […]

Auteur
Albert Mérat
Recueil
Le livre de l'amie

Tes Yeux

J’ai regardé longtemps tes yeux, voulant rêver. J’ai regardé longtemps tes yeux, voulant trouver Dans l’azur délicat dont leur moire est tissée Le rêve qui repose et berce la pensée. J’ai regardé tes yeux pour y chercher la paix. Tandis que sous le brun rideau des cils épais Tes yeux profonds et bleus souriaient immobiles. […]

Auteur
Albert Mérat
Recueil
L'Adieu

Quand On Est Heureux, On N’a Pas D’histoire

Quand on est heureux, on n’a pas d’histoire. On se cache, on s’aime à l’ombre, tout bas ; Rien de glorieux, pas de fait notoire ; Le monde oublié ne vous connaît pas. Si quelqu’un pourtant, avec un sourire Dit, en vous voyant fuir l’éclat du jour :  » Ce sont des hiboux !  » […]