Auteur
Amédée Pommier

Le Lever

Sous le rideau de pourpre et son reflet vermeil, Du lit encourtiné tu délaisses la plume, Car il est déjà tard et ta vitre s’allume Aux rayons scintillants que darde le soleil. Eh quoi ! Tu n’es pas même en ce simple appareil Dont parle Jean Racine ! Est-ce donc la coutume Qu’on fasse sa […]

Auteur
Amédée Pommier

Le Tombeau De L’amour

Les habits en désordre et la main sur tes yeux, Tu pleures feu l’Amour, dolente, échevelée. Je ne suis pas surpris si sa tombe est scellée ; Quoiqu’il parût enfant, l’Amour était bien vieux. Te voici dans ce bois, où ton regret pieux De funèbres tributs couvre son mausolée, Cœur à jamais en deuil et […]

Auteur
Amédée Pommier

Les Œuvres De Dieu

Dieu, dans sa sagesse profonde, A-t-il tout créé par sa voix, Ou si le hasard seul au monde Impose aveuglement ses lois ? Pour te délivrer de ce doute, Homme, vers la céleste voûte Élève un moment tes regards; Parcours ce magnifique livre : Le nom du Dieu qui te fait vivre Y resplendit de […]

Auteur
Amédée Pommier

Naissance De Vénus

Blanche fille des eaux, elle apparaît au monde Entre le double azur de la mer et des cieux, Être surnaturel, tout jeune et gracieux, Femme dont la figure est enfantine et ronde. Relevant des deux mains sa chevelure blonde, Elle livre au regard son corps délicieux ; L’étonnement naïf se peint dans ses beaux yeux, […]

Auteur
Amédée Pommier

Jeune Bacchante

A quoi donc rêves-tu, ma gentille bacchante, Nonchalamment couchée à l’ombre de ce bois ? Quel est le grand objet qui t’occupe ? Ah ! Je vois, Tu lis la plus belle œuvre et la plus éloquente. Un nid plein d’œufs mignons ! La trouvaille est piquante. Ce livre merveilleux, que feuillettent tes doigts, T’apprend […]

Auteur
Amédée Pommier

Quand L’amour Arrive, Quand L’amour S’en Va

Regardez-les tous deux : c’est un couple d’amants Qui, les mains dans les mains, causent sous la ramée : Du pétulant jeune homme à la voix enflammée La jeune fille émue écoute les serments. Mais qu’ils sont loin déjà ces magiques moments ! Voici l’amant qui craint et fuit la bien-aimée, Et sa rancune, hélas […]

Auteur
Amédée Pommier

La Baigneuse Endormie Près D’une Source

Chut ! Avançons sans bruit, gardons de l’éveiller. Nous pourrons contempler, sous le rideau des branches, L’imprudente dormeuse, et ses épaules blanches, Et ses bras arrondis lui servant d’oreiller. Elle a cru sans péril pouvoir se dépouiller De sa longue tunique aux onduleuses manches. Car nul ne devait voir le satin de ses hanches, Hormis […]

Auteur
Amédée Pommier

Sur Une Petite Chienne

Moi qui suis partisan de la métempsychose, Je soupçonne très fort que Coquette, autrefois, Était une marquise à l’agaçant minois, Et rien que son aspect confirmerait la chose. Observez sa figure et son geste et sa pose, De quel air grande dame on saute aux bons endroits, Comme aux places d’honneur on sent qu’on a […]

Auteur
Amédée Pommier

La Fille Du Doge

Si le doge est son père, ou si c’est quelque autre homme, C’est ce dont, pour ma part, je m’inquiète peu. Dès qu’elle a pris naissance, il n’importe en quel lieu, Que ce soit à Venise, ou dans Naples, ou dans Rome. Elle est belle, voilà l’intéressant, en somme. Vivante, elle serait un chef-d’œuvre de […]

Auteur
Amédée Pommier

La Lune De Miel

En négligé galant, trônant dans son boudoir, La nouvelle épousée (elle est au moins marquise), Avec ses traits mutins et d’une grâce exquise, Regarde le mari qui vaque à son devoir. Aux pieds de son Omphale Hercule a dû s’asseoir. Omphale exerce en plein l’autorité conquise, Et l’Alcide à jabot qu’elle mène à sa guise, […]

Auteur
Amédée Pommier

La Mort De Cléopâtre

Sur la peau de lion, fauve et royal coussin, Voyez agoniser la belle Cléopâtre. Elle est là toute nue, et de ses bras d’albâtre L’œil suit complaisamment le suave dessin. Il effleure l’épaule et la hanche et le sein, Qui s’offrent exhaussés comme sur un théâtre, Et parcourt cette chair légèrement bleuâtre, Où circule déjà […]

Auteur
Amédée Pommier

La Mort D’un Enfant

Il est gisant sur le rivage Le jeune arbuste à peine né, Qui d’un destin plus fortuné Semblait nous offrir le présage : Hier il croissait couronné D’un tendre et verdoyant feuillage : Qui pouvait prévoir que l’orage, Contre lui soudain déchaîné, Aurait si tôt déraciné Ce frêle ornement du bocage ? Repose en paix, […]

Auteur
Amédée Pommier

La Tentation

D’un doute périlleux ton cœur est combattu, Je le vois, et, si Dieu ne te prête son aide, Je crains qu’à l’ennemi ta faiblesse ne cède. Des deux sentiers ouverts lequel choisiras-tu ? Ton corps formé pour plaire est pauvrement vêtu. Or, c’est double danger qu’être pauvre et point laide. Le tentateur est là qui […]

Auteur
Amédée Pommier

La Toilette D’atalante

Jeune et svelte Atalante aux beaux reins potelés, De ton Pygmalion ta chair vivante est digne. Lui seul a le secret de cette forme insigne, Divinisant les corps par sa main modelés. A son âme d’artiste ont été révélés Les mystères profonds du galbe et de la ligne, Et ces molles rondeurs que la femme […]

Auteur
Amédée Pommier

Le Bonheur De L’obscurité

Faux éclat des grandeurs pour lequel on soupire, Opulentes cités, ambitieux palais, Princes, et toi, Fortune, au perfide sourire, J’ai trouvé loin de vous l’innocence et la paix. Exilé de la cour, oublié de l’envie, Dans le sein du silence et de l’oisiveté, Sans désirs, sans douleurs, je vais couler ma vie, Et mon plus […]