Auteur
Apollinaire Gingras

Feuille D’automne Et Jeune Artiste

Je vogue sur la mer, où mon âme craintive, Aux jours les plus sereins, voit les vents se lever. Pour vaincre leurs efforts, j’ai beau les observer, Ma force, ou ma prudence, est ou faible, ou tardive. Je me laisse emporter à l’onde fugitive, Parmi tous les dangers qui peuvent arriver, Où tant d’hommes divers […]

Auteur
Apollinaire Gingras

La Patrie

Ô coeur mondain, humaine pensée Trop aveuglée, encor plus insensée, Sur un appui de petite assurance Et fort fragile a mis ton espérance ; Tu n’aperçois qu’un chacun temps se passe Légèrement et en bien peu d’espace Tu n’aperçois temps et siècle tourner Par monuments sans jamais retourner. Ne voistu pas toutes choses finer ! […]

Auteur
Apollinaire Gingras

La Terrasse Frontenac

Brumes mornes d’hiver, mélancoliquement Et douloureusement, roulez sur mes pensées Et sur mon coeur vos longs linceuls d’enterrement Et de rameaux défunts et de feuilles froissées Et livides, tandis qu’au loin, vers l’horizon, Sous l’ouatement mouillé de la plaine dormante, Parmi les échos sourds et souffreteux, le son D’un angelus lassé se perd et se […]

Auteur
Apollinaire Gingras

L’éternel Fardeau

Quand pourraije, quittant tous les soins inutiles Et le vulgaire ennui de l’affreuse cité, Me reconnaître enfin, dans les bois, frais asiles, Et sur les calmes bords d’un lac plein de clarté ? Mais plutôt, je voudrais songer sur tes rivages, Mer, de mes premiers jours berceau délicieux ; J’écouterai gémir tes mouettes sauvages, L’écume […]