Auteur
Auteur Anonyme

Les Araignées

Ou vous sçavez tromper bien finement, Ou vous m’aimez assez fidelement, Lequel des deux, je ne le sçaurois dire, Mais cependant je pleure et je soupire, Et ne reçois aucun soulagement. Pour vostre amour j’ay quitté franchement Ce que j’avois acquis bien seurement ; Car on m’aimoit, et j’avois quelque empire Où vous sçavez. Je […]

Auteur
Auteur Anonyme

Marions-nous Charmante Rose

Si la perte des tiens, si les pleurs de ta mère, Et si de tes parents les regrets quelquefois, Combien, cruel Amour, que sans amour tu sois, T’ont fait sentir le deuil de leur complainte amère : C’est or qu’il faut montrer ton flambeau sans lumière, C’est or qu’il faut porter sans flèches ton carquois, […]

Auteur
Auteur Anonyme

Papivole

Fière, vous ne voulez jamais rien recevoir Que des fleurs, et des plus simples, des amarantes, Des lilas, des oeillets, des roses odorantes, Toutes choses qu’on peut trop aisément avoir. Je vous offre pourtant, pour remplir mon devoir, Le cadeau que voici. Ce ne sont pas des rentes, Mais quelques fins tableaux d’époques différentes Que […]

Auteur
Auteur Anonyme

J’ai Perdu Mon Mouchoir

RABELAIS : C’est CarêmePrenant, que l’orgueil mortifie : Son peuple, ichtyophage, efflanqué, vaporeux, A l’oreille qui tinte et l’esprit rêvecreux. Envisage non loin ces zélés Papimanes, Qui, sur l’amour divin, sont plus forts que des ânes, Et qui, béats fervents, engraissés de tous biens, Rôtissent mainte andouille et maints luthériens. Ris de la nation des […]

Auteur
Auteur Anonyme

Je Te Vends Ma Vache

Là reposait l’Amour, et sur sa joue en fleur D’une pomme brillante éclatait la couleur. Je vis, dès que j’entrai sous cet épais bocage, Son arc et son carquois suspendus an feuillage. Sur des monceaux de rose au calice embaumé Il dormait. Un souris sur sa bouche formé L’entr’ouvrait mollement, et de jeunes abeilles Venaient […]

Auteur
Auteur Anonyme

La Julie Où Est-elle ?

Au temps de Ver qu’un chacun prend plaisance A écouter la musique accordance Des oisillons qui par champs, à loisir, A gergonner prennent joie et plaisir Voyant les fleurs en verdures croissantes, Arbres vêtus de feuilles verdoyantes, Prendre Cérès sa robe jà couverte Totalement de branche ou herbe verte, Dame Nature aorner les branchettes De […]

Auteur
Auteur Anonyme

Le Canard Blanc

Au point que j’expirais, tu m’as rendu le jour Baiser, dont jusqu’au coeur le sentiment me touche, Enfant délicieux de la plus belle bouche Qui jamais prononça les Oracles d’Amour. Mais tout mon sang s’altère, une brûlante fièvre Me ravit la couleur et m’ôte la raison ; Cieux ! j’ai pris à la fois sur […]

Auteur
Auteur Anonyme

À Mes Côtés J’ai Deux Rosiers

A mes côtés j’ai deux rosiers A mes côtés j’ai deux rosiers Qui portent roses au mois de mai Qui portent roses au mois de mai Mes beaux rosiers entrez dans la danse Mes beaux rosiers entrez dans la danse Embrassez qui vous voudrez Embrassez qui vous voudrez.

Auteur
Auteur Anonyme

Am Stram Gram

Amour, taistoi, mais prends ton arc ; Car ma biche belle et sauvage, Soir et matin, sortant du parc, Passe toujours par ce passage. Voici sa piste, ô la voilà ! Droit à son coeur dresse ta vire, Et ne faux point ce beau couplà, Afin qu’elle n’en puisse rire. Hélas ! qu’aveugle tu es […]

Auteur
Auteur Anonyme

Bonjour Madame

C’est en toi, bienaimé, que j’écoute, Et que mon âme voit. Accueille mon silence et montremoi la route, Mes yeux fermés au monde se sont ouverts en toi. C’est en toi que je ris, c’est en toi que je rêve, Que je pleure tout bas. En toi que mon sein se soulève, En toi que […]

Auteur
Auteur Anonyme

Bonsoir Madame La Lune

C’est grand peine que de vivre, Et si ne veuton mourir. Qui n’est de tous maux délivre, C’est grand peine que de vivre. Raison à la Mort nous livre, Rien ne nous peut secourir : C’est grand peine que de vivre, Et si ne veuton mourir.

Auteur
Auteur Anonyme

C’est Demain Dimanche

Clavier vibrant de remembrance, J’évoque un peu des jours anciens, Et l’Eden d’or de mon enfance Se dresse avec les printemps siens, Souriant de vierge espérance Et de rêves musiciens… Vous êtes morte tristement, Ma muse des choses dorées, Et c’est de vous qu’est mon tourment ; Et c’est pour vous que sont pleurées Au […]

Auteur
Auteur Anonyme

Coccinelle Vole

[…] L’eau sortant des canaux s’égaye en ces prés verts, Comme marche un captif déchargé de ses fers. Elle était dans sa gêne et morne et languissante : Libre elle est babillarde, active et bondissante. Elle aime mieux, folâtre et toujours serpentant, Par ces chemins tortus courir en s’ébattant ; Elle aime mieux baiser et […]

Auteur
Auteur Anonyme

Do Do L’enfant Do

Aux pans du ciel l’hiver drape un nouveau décor ; Au firmament l’azur de tons roses s’allume ; Sur nos trottoirs un vent plus doux enfle la plume Des petits moineaux gris qu’on y retrouve encor. Maint coup sec retentit dans la forêt qui dort ; Et, dans les ravins creux qui s’emplissent de brume, […]

Auteur
Auteur Anonyme

En Passant Dans Un Petit Bois

M. C. M. III. Dormez, ami ; demain votre âme Prendra son vol plus haut. Dormez, mais comme le gerfaut, Ou la couverte flamme. Tandis que dans le couchant roux Passent les éphémères, Dormez sous les feuilles amères. Ma jeunesse avec vous.