Auteur
Charles Van Lerberghe

Comme Dieu Rayonne Aujourd’hui

Or, au dimanche froid, maritime et d’hiver, Aux lèvres amer, D’une ville très portdemer, Dans un dimanche froid, maritime et d’hiver ; Aux quatre heures de soir longues d’aprèsdînée De lampes allumées, Et lasses, et comme enfumées Des quatre heures de soir longues d’aprèsdînée ; De la famille nous est venue visiter, Famille d’été, Et […]

Auteur
Charles Van Lerberghe

L’onde Tremble Comme Une Moire

Les bruns chêneaux altiers traçaient dans le ciel triste, D’un mouvement rythmique, un bien sombre contour ; Les beaux ifs langoureux, et l’yprau qui s’attriste Ombrageaient les verts nids d’amour. Ici, jets d’eau moirés et fontaines bizarres ; Des Cupidons d’argent, des plans taillés en coeur, Et tout au fond du parc, entre deux longues […]

Auteur
Charles Van Lerberghe

Comme Elle Chante

De votre Dianet (de votre nom j’appelle Votre maison d’Anet) la belle architecture, Les marbres animés, la vivante peinture, Qui la font estimer des maisons la plus belle : Les beaux lambris dorés, la luisante chapelle, Les superbes donjons, la riche couverture, Le jardin tapissé d’éternelle verdure, Et la vive fontaine à la source immortelle […]

Auteur
Charles Van Lerberghe

Ma Soeur La Pluie

L’enfer, c’est l’absence éternelle. C’est d’aimer. C’est de dire : Hélas ! où donc estelle Ma lumière ? Où donc est ma vie et ma clarté ? Elle livre aux regards éperdus sa beauté ; Elle sourit làhaut à d’autres ; d’autres baisent Ses yeux, et dans son sein s’enivrent et s’apaisent ; D’autres l’ont. […]

Auteur
Charles Van Lerberghe

Comme Une Branche D’aubépine

Improductifs !… Cercueils, plombs, pierres sépulcrales, Os même, l’industrie en saura bien user ! Que du passé nos mains déchirent les annales ! Le Progrès vient, ces murs l’empêchent de passer : Roulez, antiques ponts ! à bas, tours féodales ! Il nous faut des débris pour nous mieux exhausser, Nous nous croirons plus grands […]

Auteur
Charles Van Lerberghe

Ô Beau Rosier Du Paradis

… Sur les flancs du Moléson, Ah ! voyez ce frais gazon ! Entendez les chansonnettes Du pinson, des alouettes ; Chantons, que l’on soit prêt ! Partons pour le chalet. […]

Auteur
Charles Van Lerberghe

Crépuscule Du Matin

Elle vint dans Ninive énorme, où sont les fous Qui veillent dans les lits et dorment sur les tables, Et le théâtre est cendre où, les soirs ineffables, Elle noyait sa tête aux crins des lions doux. Fixant sur eux des yeux charmeurs comme en des fables, Elle allait, éteignant leurs cris dans ses genoux, […]

Auteur
Charles Van Lerberghe

Ô Lumière

Celle dont la dépouille en ce marbre est enclose Fut le digne sujet de mes saintes amours. Las ! depuis qu’elle y dort, jamais je ne repose, Et s’il faut en veillant que j’y songe toujours. Ce fut une si rare et si parfaite chose Qu’on ne peut la dépeindre avec l’humain discours ; Elle […]

Auteur
Charles Van Lerberghe

De Ces Terrasses Où, Le Soir, Il Flotte Encor

Cette claire fontaine, Coulant de veine en veine, Vient du sein de la mer, Et par d’autres canaux rejoint son centre cher. Et d’où vienstu, mon âme ? Je me ravis, je pâme : C’est de Dieu que tu viens, Abîmetoi dans Dieu, l’océan de tes biens. Comme cette eau, tu coules, Comme cette eau, […]

Auteur
Charles Van Lerberghe

Oh ! De Grâce, Fleur Que Je Cueille

Tout beau corps, toute belle image Sont grossiers auprès du visage Que Philis a receu des cieux, Sa bouche, son ris et ses yeux Mettent tous les coeurs au pillage. Sa gorge est un divin ouvrage, Rien n’est si droit que son corsage, En fin elle a, pour dire mieux, Tout beau. Parmy tout, ce […]

Auteur
Charles Van Lerberghe

De Mon Mystérieux Voyage

Dans ta haute demeure Dont l’air est étouffant, De l’accent dont on pleure Tu chantes, douce enfant. Tu chantes, jeune fille. Ton père, c’est le roi. Autour de toi tout brille, Mais tout soupire en toi. Pense, mais sans rien dire ; Aimer t’est défendu ; Doux être, ton sourire En naissant s’est perdu. Tu […]

Auteur
Charles Van Lerberghe

Ève Pleurait. Ses Mains Cachaient Sa Tête Pâle

Je suis la Journée, Vous, Amy, le jour, Qui m’a détournée Du fâcheux séjour. D’aimer la Nuit certes je ne veux point, Pource qu’à vice elle vient toute à point : Mais à vous toute être Certes je veux bien, Pource qu’en votre être Ne gît que tout bien. Là où en ténèbres On ne […]

Auteur
Charles Van Lerberghe

Il Luit Dans L’ombre

L’aube sur la baie éclatante Se joue encor, Et sème au loin l’eau palpitante D’écailles d’or. Déjà le cap Percé rayonne: Sur ses pieds bleus Le flux rejaillant résonne Harmonieux. O beau rocher ! tes blanches lignes Courent dans l’air, Puis s’enfoncent comme des cygnes Dans le flot clair ! En longues flammes frissonneuses, Sous […]

Auteur
Charles Van Lerberghe

Je L’ai Cueilli ! Je L’ai Goûté

C’est là que j’ai vu Rose Dassonville, Ce mouvant miroir d’une rose au vent. Quand ses doux printemps erraient par la ville, Ils embaumaient l’air libre et triomphant. Et chacun disait en perçant la foule : ‘ Quoi ! belle à ce point ?… Je veux voir aussi… ‘ Et l’enfant passait comme l’eau qui […]

Auteur
Charles Van Lerberghe

Je L’ai Tué, Je L’ai Tué

‘ Grillon, mon ami, estu mort, que tu demeures sourd au bruit de mon sifflet, et aveugle à la lueur de l’incendie ? ‘ Et le grillon, quelque affectueuses que fussent les paroles de la salamandre, ne répondait point, soit qu’il dormît d’un magique sommeil, ou bien soit qu’il eût fantaisie de bouder. ‘ Oh […]