Auteur
François Marie Arouet Dit Voltaire

À Monsieur Le Comte Algarotti

Duc de SULLY, vous m’avez envoyé Un beau pasté, des plus grands que l’on voye, Dieu sçait comment je m’en donne au coeur joye, Quand je devrois en estre desvoyé, Quand je devrois m’en irriter le foye. Tel grand Seigneur, que je ne nomme pas, D’un tel pasté feroit quatre repas.

Auteur
François Marie Arouet Dit Voltaire

Épigramme Sur Gresset

J’aime si hautement que je n’ose nommer La divine beauté reine de mon courage, De peur que le vulgaire ignorant et volage De ma témérité ne vienne me blâmer. Si veuxje toutefois plutôt me consumer, Aimant une déesse en peine et en servage, Et souffrir maint ennui, mainte mort, mainte rage, Qu’être content de peu […]

Auteur
François Marie Arouet Dit Voltaire
Thematiques
Femme

À Mademoiselle De Guise

Vous possédez fort inutilement Esprit, beauté, grâce, vertu, franchise ; Qu’y manquetil ? quelqu’un qui vous le dise Et quelque ami dont on en dise autant.

Auteur
François Marie Arouet Dit Voltaire
Thematiques
Vieillesse

À Mme Du Châtelet

‘ Si vous voulez que j’aime encore, Rendezmoi l’âge des amours ; Au crépuscule de mes jours Rejoignez, s’il se peut, l’aurore. Des beaux lieux où le dieu du vin Avec l’Amour tient son empire, Le Temps, qui me prend par la main, M’avertit que je me retire. De son inflexible rigueur Tirons au moins […]

Auteur
François Marie Arouet Dit Voltaire
Thematiques
Vieillesse

À Mme Lullin

Hé quoi ! vous êtes étonnée Qu’au bout de quatrevingts hivers, Ma Muse faible et surannée Puisse encor fredonner des vers ? Quelquefois un peu de verdure Rit sous les glaçons de nos champs ; Elle console la nature, Mais elle sèche en peu de temps. Un oiseau peut se faire entendre Après la saison […]

Auteur
François Marie Arouet Dit Voltaire
Thematiques
Vieillesse

À Monsieur Le Chevalier De Boufflers

Lorsque ce grand courrier de la philosophie, Condamine l’observateur, De l’Afrique au Pérou conduit par Uranie, Par la gloire, et par la manie, S’en va griller sous l’équateur, Maupertuis et Clairaut, dans leur docte fureur, Vont geler au pôle du monde. Je les vois d’un degré mesurer la longueur, Pour ôter au peuple rimeur Ce […]