Adriane, Mon Coeur, Baise-moi, Je Te Prie

Ah ! ce bruit affreux de la vie ! Et que dormir serait meilleur Dans la terre où le caillou crie Sous la bêche du fossoyeur ! Le soleil a toute ma haine ; Je suis rassasié de voir Sa lumière quotidienne Se rire de mon désespoir. Ah ! pouvoir donc enfin m’étendre Dans le […]

Daphné Se Vit En Laurier Convertie

Vous qui pleurez, venez à ce Dieu, car il pleure. Vous qui souffrez, venez à lui, car il guérit. Vous qui tremblez, venez à lui, car il sourit. Vous qui passez, venez à lui, car il demeure.

Douce Maîtresse Et Douces Vos Façons

‘ Ce tapis que nous tissons comme ‘ Le ver dans son linceul ‘ Dont on ne voit que l’envers seul ‘ C’est le destin de l’homme. ‘ Mais peutêtre qu’à d’autres yeux, ‘ L’autre côté déploie ‘ Le rêve, et les fleurs, et la joie ‘ D’un dessin merveilleux. ‘ Tel Fô, que l’or […]

Doucette Voix Qui Confortes Mon Âme

On voit ce grand fond de vallée Fuligineux sous les cieux ronds : Là, terrain, herbes, rameaux, troncs, Toute une forêt fut brûlée ! D’elle, si verte et si peuplée, Qui, si fière, portait son front, Narguait le vent, raillait l’affront Du tonnerre et de la gelée, Il reste la place… raclée, Croupissante et noire, […]

Étant Au Lit Couché, Au Lieu De Reposer

Je retrouve làbas le taureau qui rumine Dans le pré de Potter, à l’ombre du moulin ; La blonde paysanne allant cueillir le lin, Vers le gué de Berghem, les pieds nus, s’achemine. Dans le bois de Ruysdaël qu’un rayon illumine, La belle chute d’eau ! Le soleil au déclin Sourit à la taverne où […]

Ha ! Main Qui Doucement Me Déchirez Le Coeur

…La châtelaine en sa molle indolence, De ses pensers suivait le cours changeant Et se taisait. Dans la lampe d’argent, Qui se balance à la haute solive, Se consumait le doux jus de l’olive ; De ses contours ciselés avec art Quelques rayons échappés au hasard Vont effleurer le ciel, où se déploie L’azur mouvant […]

Ô Agréable Songe, Où T’en Vas-tu Si Vite ?

Frères, de qui toujours la parfaite harmonie Règne, sans s’altérer, dans vos vieux différends ; Grands corps, de siècle en siècle, affermis en vos rangs, Dont tous les autres corps sentent la tyrannie ; Éléments séparés, dont la force est unie, Fixes, mouvants, légers, pesants, actifs, souffrants, Chauds, froids, humides, secs, obscurs et transparents, Qui […]

Ô Songe Humain Et Divin Tout Ensemble

L’ombre Suit Sombre Nuit ; Une Lune Brune Luit. Tranquille L’air pur Distille L’azur ; Le sage Engage Voyage Bien sûr ! L’atmosphère De la fleur Régénère La senteur, S’incorpore, Evapore Pour l’aurore Son odeur. Parfois la brise Des verts ormeaux Passe et se brise Aux doux rameaux ; Au fond de l’âme Qui le […]

Oeil Mon Petit Mignon, Ma Douce Friandise

Tous imberbes alors, sur les vieux bancs de chêne Plus polis et luisants que des anneaux de chaîne, Que, jour à jour, la peau des hommes a fourbis, Nous traînions tristement nos ennuis, accroupis Et voûtés sous le ciel carré des solitudes, Où l’enfant boit, dix ans, l’âpre lait des études. C’était dans ce vieux […]