Auteur
Iwan Gilkin

La Capitale

On admire toujours, sous le beau ciel romain, Ses vieux gradins massifs et ses hautes arcades, Flots de pierres pareils aux immenses cascades Que l’hiver boréal suspend sur son chemin. Les Césars orgueilleux, d’un signe de la main, Faisaient défiler là de fières cavalcades ; Ils faisaient s’élancer, de leurs mille embuscades, Les fauves qu’appelait […]