Auteur
Jean Moréas

Ne Dites Pas : La Vie Est Un Joyeux Festin

Le rhythme argentin de ta voix Dans mes rêves gazouille et tinte. Chant d’oiseau, bruit de source au bois, Qui réveillent ma joie éteinte. Mais les bois n’ont pas de frissons, Ni les harpes éoliennes. Qui soient si doux que tes chansons, Que tes chansons tyroliennes. Parfois le vent m’apporte encor L’odeur de ta blonde […]

Auteur
Jean Moréas
Recueil
Les Stances

Rompant Soudain Le Deuil

Rompant soudain le deuil de ces jours pluvieux, Sur les grands marronniers qui perdent leur couronne, Sur l’eau, sur le tardif parterre et dans mes yeux Tu verses ta douceur, pâle soleil d’Automne. Soleil, que nous veux-tu ? Laisse tomber la fleur, Que la feuille pourrisse et que le vent l’emporte ! Laisse l’eau s’assombrir, […]

Auteur
Jean Moréas
Recueil
Les Cantilènes

Nevermore

Le gaz pleure dans la brume, Le gaz pleure, tel un oeil. – Ah ! prenons, prenons le deuil De tout cela que nous eûmes. L’averse bat le bitume, Telle la lame l’écueil. – Et l’on lève le cercueil De tout cela que nous fûmes. Ô n’allons pas, pauvre soeur, Comme un enfant qui s’entête, […]

Auteur
Jean Moréas
Recueil
Les Cantilènes

Roses De Damas

Roses de Damas, pourpres roses, blanches roses, Où sont vos parfums, vos pétales éclatants ? Où sont vos chansons, vos ailes couleur du temps, Oiseaux miraculeux, oiseaux bleus, oiseaux roses ? Ô neiges d’antan, vos prouesses, capitans ! A jamais abolis les effets et les causes, Et pas d’aurore écrite en les métempsycoses : Baumes […]

Auteur
Jean Moréas
Recueil
Les Stances

Nuages Qu’un Beau Jour À Présent Environne

Nuages qu’un beau jour à présent environne, Au-dessus de ces champs de jeune blé couverts, Vous qui m’apparaissez sur l’azur monotone, Semblables aux voiliers sur le calme des mers ; Vous qui devez bientôt, ayant la sombre face De l’orage prochain, passer sous le ciel bas, Mon coeur vous accompagne, ô coureurs de l’espace ! […]

Auteur
Jean Moréas
Recueil
Les Stances

Roses, En Bracelet

Roses, en bracelet autour du tronc de l’arbre, Sur le mur, en rideau, Svelte parure au bord de la vasque de marbre D’où s’élance un jet d’eau, Roses, je veux encor tresser quelque couronne Avec votre beauté, Et comme un jeune avril embellir mon automne Au bout de mon été.

Auteur
Jean Moréas
Recueil
Les Stances

Ô Ciel Aérien Inondé De Lumière

Ô ciel aérien inondé de lumière, Des golfes de là-bas cercle brillant et pur, Immobile fumée au toit de la chaumière, Noirs cyprès découpés sur un rideau d’azur ; Oliviers du Céphise, harmonieux feuillages Que l’esprit de Sophocle agite avec le vent ; Temples, marbres brisés, qui, malgré tant d’outrages, Seuls gardez dans vos trous […]

Auteur
Jean Moréas
Recueil
Les Syrtes

Sensualité

N’écoute plus l’archet plaintif qui se lamente Comme un ramier mourant le long des boulingrins ; Ne tente plus l’essor des rêves pérégrins Traînant des ailes d’or dans l’argile infamante. Viens par ici : voici les féeriques décors, Dans du Sèvres les mets exquis dont tu te sèvres, Les coupes de Samos pour y tremper […]

Auteur
Jean Moréas

Ô Ma Lyre

Sur une barricade, au milieu des pavés Souillés d’un sang coupable et d’un sang pur lavés, Un enfant de douze ans est pris avec des hommes. Estu de ceuxlà, toi ? L’enfant dit : Nous en sommes. C’est bon, dit l’officier, on va te fusiller. Attends ton tour. L’enfant voit des éclairs briller, Et tous […]

Auteur
Jean Moréas
Recueil
Les Cantilènes

Ses Mains Qu’elle Tend

Ses mains qu’elle tend comme pour des théurgies, Ses deux mains pâles, ses mains aux bagues barbares ; Et toi son cou qui pour la fête tu te pares ! Ses lèvres rouges à la clarté des bougies ; Et ses cheveux, et ses prunelles élargies Lourdes de torpeur comme l’air autour des mares ; […]

Auteur
Jean Moréas

Ô Mer Immense

Vous ne m’aimeriez pas, voyons, Vous ne m’aimeriez pas plus, Pas plus, entre nous, Qu’une fraternelle Occasion ?… Ah ! elle ne m’aime pas ! Ah ! elle ne ferait pas le premier pas Pour que nous tombions ensemble à genoux ! Si elle avait rencontré seulement A, B, C ou D, au lieu de […]

Auteur
Jean Moréas
Recueil
Enone Au Clair Visage

Soeur De Phébus Charmante

Soeur de Phébus charmante, Qui veilles sur les flots, je pleure et je lamente, Et je me suis meurtri avec mes propres traits. Qu’avais-je à m’enquérir d’Eros, fils de la terre ! Eros, fils de Vénus, me possède à jamais. Guidant ta course solitaire, Lune, tu compatis à mon triste souci. Ô Lune, je le […]

Auteur
Jean Moréas
Recueil
Les Stances

Ô Monts Justement Fiers

Ô monts justement fiers de vos pentes arides, Ô bords où j’égarais mes pas, Ô vagues de la mer, berceau des Néréides, Que je fendais d’un jeune bras, J’ai peur de vous revoir, mais c’est une folie : Sied-il qu’un coeur comme le mien Soit assouvi jamais de la mélancolie De votre charme aérien ?

Auteur
Jean Moréas
Recueil
Les Syrtes

Sur La Nappe Ouvragée Où Le Festin S’exalte

Sur la nappe ouvragée où le festin s’exalte,La venaison royale alterne aux fruits des îles ;Dans les chypres et les muscats de Rivesalte,Endormeur des soucis, ô Léthé, tu t’exiles.- Mais l’antique hippogriffe au vol jamais fourbu,M’a porté sur son aile à la table des dieux ;Et là, dans la clarté sidérale, j’ai bu,A pleine urne, […]

Auteur
Jean Moréas
Recueil
Les Syrtes

Oisillon Bleu

Oisillon bleu couleur-du-temps, Tes chants, tes chants Dorlotent doucement les coeurs Meurtris par les destins moqueurs. Oisillon bleu couleur-du-temps, Tes chants, tes chants Donnent de nouvelles vigueurs Aux corps minés par les langueurs. Oisillon bleu couleur-du-temps, Tes chants, tes chants Font revivre les espoirs morts Et terrassent les vieux remords. Oisillon bleu couleur-du-temps, Je t’ai […]