Auteur
Le Vicomte De Blosseville

C’est Grand Peine Que De Vivre

Cloris dont la présence à mes yeux est si chère Et dont l’éloignement est si rude à mon coeur, Mon sort est si cruel qu’il n’est point de rigueur Dont la mer contre moi n’ait montré sa colère. Mes yeux pour quelque temps perdirent la lumière, La faiblesse me prit, je devins en langueur Et […]

Auteur
Le Vicomte De Blosseville

J’en Ai Le Deuil, Et Vous La Joie

L’aube blanche dit à mon rêve : Éveilletoi, le soleil luit. Mon âme écoute, et je soulève Un peu mes paupières vers lui. Un rayon de lumière touche La pâle fleur de mes yeux bleus ; Une flamme éveille ma bouche, Un souffle éveille mes cheveux. Et mon âme, comme une rose Tremblante, lente, tout […]

Auteur
Le Vicomte De Blosseville

Lassé D’amours Et Des Faits De Fortune

Dreling, dreling, C’est la fête de tous les Saints. On en connaît qui sont venus, dites, de quels pays d’or et d’ivoire ! Depuis des temps que nul n’a retenus, Dans ma contrée, en sa mémoire. On en connaît qui sont partis de Trébizonde, Dieu sait par quels chemins, N’ayant pour seuls trésors au monde […]

Auteur
Le Vicomte De Blosseville

Le Cueur Troublé, Le Sens Perdu

Il lui disait : Vos chants sont tristes. Qu’avezvous ? Ange inquiet, quels pleurs mouillent vos yeux si doux ? Pourquoi, pauvre âme tendre, inclinée et fidèle, Comme un jonc que le vent a ployé d’un coup d’aile, Pencher votre beau front assombri par instants ? Il faut vous réjouir, car voici le printemps, Avril, […]