Auteur
Léon Dierx
Recueil
Poèmes Et Poésies

Révolte

Car les bois ont aussi leurs jours d’ennui hautain ; Et, las de tordre au vent leurs grands bras séculaires ; S’enveloppent alors d’immobiles colères ; Et leur mépris muet insulte leur destin. Ni chevreuils, ni ramiers chanteurs, ni sources claires. La forêt ne veut plus sourire au vieux matin, Et, refoulant la vie aux plaines du lointain, […]

Auteur
Léon Dierx
Recueil
Les Amants

Saisons Brouillées

Quand naissent les fleurs au chant des oiseaux Ton étrange voix gravement résonne, Et comme aux échos des forêts d’automne Un pressentiment court jusqu’en mes os. Quand l’or des moissons mûrit sous la flamme, Ton lointain sourire à peine tracé Me pénètre ainsi qu’un brouillard glacé. L’hiver boréal envahit mon âme. Quand saignent au soir […]

Auteur
Léon Dierx
Recueil
Poèmes Et Poésies

Salvator Rosa

Qu’avais-tu dans l’esprit, maître à la brosse ardente, Pour que sous ton pinceau la nature en fureur Semble jeter au ciel une insulte stridente, Ou frémir dans l’effroi de sa sinistre horreur ? Pourquoi dédaignais-tu les calmes paysages Dans la lumière au loin ourlant leurs horizons, Les lacs d’azur limpide, et sur de frais visages L’ombre […]

Auteur
Léon Dierx
Recueil
Les Lèvres Closes

Soir D’octobre

À Catulle Mendès. Un long frisson descend des coteaux aux vallées ; Des coteaux et des bois, dans la plaine et les champs, Le frisson de la nuit passe vers les allées. – Oh ! L’angelus du soir dans les soleils couchants ! – Sous une haleine froide au loin meurent les chants, Les rires […]

Auteur
Léon Dierx
Recueil
Poèmes Et Poésies

Soleil Couchant

Aux bords retentissants des plages écumeuses Pleines de longs soupirs mêlés de lourds sanglots, Sous le déroulement monotone des flots ; Près des gouffres remplis des falaises brumeuses ; À l’heure où le soleil, ainsi qu’un roi cruel Qui veut parer de draps sanglants ses funérailles, Se déchire et secoue au dehors ses entrailles ; À l’heure où […]

Auteur
Léon Dierx
Recueil
Poèmes Et Poésies

Souré-ha

I Le dieu, source de vie et de chaleur féconde, Qui déverse à flots d’or ses bienfaits sur le monde, Le grand Phré, brûle. Il tend son disque au haut des cieux. Le zénith embrasé s’environne de flamme. Le Nil, père des eaux, reluit comme une lame, épanchant son limon sur le berceau des dieux. […]

Auteur
Léon Dierx
Recueil
Poèmes Et Poésies

Stella Vespera

I L’image de Florence en moi s’était dressée Ce soir-là. De nouveau, j’y suivais en pensée Les pas silencieux de Stella Vespera. Sœur des merveilles d’art qu’un beau siècle inspira, Elle m’avait charmé comme un pur marbre antique, Et me hantait depuis, fantôme énigmatique. On disait sa famille oubliée. Un secret Cachait sa vie à […]

Auteur
Léon Dierx
Recueil
Les Lèvres Closes

L’invisible Lien

L’invisible lien, partout dans la nature, Va des sens à l’esprit et des âmes aux corps ; Le choeur universel veut de la créature Le soupir des vaincus ou l’insulte des forts. L’invisible lien va des êtres aux choses, Unissant à jamais ces ennemis mortels, Qui, dans l’anxiété de leurs métamorphoses, S’observent de regards craintifs ou […]

Auteur
Léon Dierx
Recueil
Les Lèvres Closes

L’orgueil

Monts superbes, dressez vos pics inaccessibles Sur le cirque brumeux où plongent vos flancs verts ! Métaux, dans le regret des chaleurs impossibles, Durcissez-vous au fond des volcans entr’ouverts ! Hérisse, amer orgueil, ta muraille rigide Sur le coeur que des yeux de femme ont perforé ! Désirs inassouvis, sous cette fière égide, Mornes, endormez-vous dans le sommeil […]

Auteur
Léon Dierx
Recueil
Les Lèvres Closes

Marche Funèbre (chœur Des Derniers Hommes)

Les temps sont arrivés, des vieilles prophéties ! Ils sont venus, les jours d’universelle horreur ! Les ombres du néant, d’heure en heure épaissies, S’allongent sur nos fronts écrasés de terreur. Nous les vivons, les jours d’agonie et de râle ! À l’orient, jamais plus de matins nouveaux ! Comme le bronze noir qui ferme les caveaux, Le sol […]

Auteur
Léon Dierx
Recueil
Les Lèvres Closes

Obsession

Beaux yeux, charmeurs savants, flambeaux de notre vie, Parfum, grâce, front pur, bouche toujours ravie, Ô vous, tout ce qu’on aime ! ô vous, tout ce qui part ! Non, rien ne meurt de vous pour l’âme inassouvie Quand vous laissez la nuit refermer son rempart Sur l’idéal perdu qui va luire autre part. Beaux yeux, charmeurs […]

Auteur
Léon Dierx
Recueil
Les Lèvres Closes

Prologue

J’ai détourné mes yeux de l’homme et de la vie, Et mon âme a rôdé sous l’herbe des tombeaux. J’ai détrompé mon cœur de toute humaine envie, Et je l’ai dispersé dans les bois par lambeaux. J’ai voulu vivre sourd aux voix des multitudes, Comme un aïeul couvert de silence et de nuit, Et pareil […]

Auteur
Léon Dierx
Recueil
Poèmes Et Poésies

La Prophétie

I Nour-Eddour, le voyant de l’avenir, un soir, Comme il avait coutume, était venu s’asseoir Au seuil de son logis, en face du Bosphore. Tout au fond d’une extase où l’esprit s’évapore, Dans l’ombre, sur un tertre accroupi, fixement Il regardait un astre au fond du firmament, Et parlait haut. La nuit gravissait les terrasses […]

Auteur
Léon Dierx
Recueil
Poèmes Et Poésies

Le Vieux Solitaire

Je suis tel qu’un ponton sans vergues et sans mâts, Aventureux débris des trombes tropicales, Et qui flotte, roulant des lingots dans ses cales, Sur une mer sans borne et sous de froids climats. Les vents sifflaient jadis dans ses mille poulies. Vaisseau désemparé qui ne gouverne plus, Il roule, vain jouet du flux et […]

Auteur
Léon Dierx
Recueil
Les Lèvres Closes

La Révélation De Jubal

À mon ami Émile Bellier. I Hommes des jours tardifs en germe dans le temps ! Sous l’amoncellement des siècles, dont l’écume Vous rongera plus tard aux froideurs de la brume Où vont s’évanouir les peuples haletants, Ô vous, qui trouverez ceci ! Races futures ! Hommes des jours lointains, mais promis aux tortures Anciennes […]