Auteur
Léon-Pamphile Le May

Le Veau D’or

Ô paix de ce pays d’ici Où jadis nous nous aimâmes Par nos corps et par nos âmes, Ô paix de ce pays d’ici ! Le crépuscule dans les arbres Dont tous les oiseaux sont fous De s’être aimés comme nous, Le crépuscule dans les arbres ! Et ce fleuve sous la forêt Où, soeur […]

Auteur
Léon-Pamphile Le May

Les Astres

Le vent criait, le vent roulait ses hurlements, L’Océan bondissait le long de la falaise, Et mon âme, devant ces épouvantements, Et ces larges flots noirs, respirait plus à l’aise. La lune semblait folle, et courait dans les cieux, Illuminant la nuit dune clarté brumeuse ; Et ce n’était au loin qu’aboiements furieux, Rugissements, clameurs […]

Auteur
Léon-Pamphile Le May

Les Philistins

Tu ne me connais pas, tu ne sais qui je suis, Tu ne m’aperçois pas, le soir, quand je te suis, Quand se perd ma pensée en tes lueurs de femme, Quand je m’en vais, noyant mes sens, noyant mon âme Dans les candeurs et les fraîcheurs de ta beauté. Tes regards clairs, pareils à […]

Auteur
Léon-Pamphile Le May

À La Lune

Quand tu luis audessus de la forêt mouvante, On dirait que des feux s’allument tout au fond. Tu donnes un baiser à l’océan profond, Et l’océan frémit comme une âme vivante. Estu notre compagne ? Estu notre servante ? Ton éclat nous ravit, ton pouvoir nous confond. Sous ton voile brillant comme l’or qui se […]

Auteur
Léon-Pamphile Le May

Les Pyramides

Presenté à Sa Majesté pour estrenne, à Saint Maur, le jour des Roys 1569. CHARLES ce fut, le premier de ce nom, (Celuy qu’on dict le Grand en son surnom) Qui France fit plus grande qu’ell’ fut oncques, Luy estant Roy : ny autre Roy quelconques Depuis son temps, autant ne l’embellit, De Loix, d’Autels, […]

Auteur
Léon-Pamphile Le May

À Notre Monde

Ami, sur le flot noir ou la vague opaline, Naïfs fervents du Rêve ou jouets du Destin, Bien longtemps nous avons vers un port incertain Ouvert la même voile à la brise féline. Comme il est loin déjà notre premier matin ? Voici qu’à l’horizon notre soleil décline ; Et, voyageurs lassés, du haut de […]

Auteur
Léon-Pamphile Le May
Thematiques
Mort

Les Yeux

Quand la lune apparaît dans la brume des plaines, Quand l’ombre émue a l’air de retrouver la voix, Lorsque le soir emplit de frissons et d’haleines Les pâles ténèbres des bois, Quand le boeuf rentre avec sa clochette sonore, Pareil au vieux poëte, accablé, triste et beau, Dont la pensée au fond de l’ombre tinte […]

Auteur
Léon-Pamphile Le May

À Un Vieil Arbre

Au pays parfumé que le soleil caresse, J’ai connu, sous un dais d’arbres tout empourprés Et de palmiers d’où pleut sur les yeux la paresse, Une dame créole aux charmes ignorés. Son teint est pâle et chaud ; la brune enchanteresse A dans le cou des airs noblement maniérés ; Grande et svelte en marchant […]

Auteur
Léon-Pamphile Le May

Mes Sonnets

Sire, celui qui est a formé toute essence De ce qui n’était rien. C’est l’oeuvre du Seigneur : Aussi tout honneur doit fléchir à son honneur, Et tout autre pouvoir céder à sa puissance. On voit beaucoup de rois, qui sont grands d’apparence : Mais nul, tant soitil grand, n’aura jamais tant d’heur De pouvoir […]

Auteur
Léon-Pamphile Le May
Thematiques
Trahison

Abel Et Caïn

Vos cheveux me faisaient rêver au blond Septembre, Vos lèvres évoquaient la splendeur du Printemps, Et près de vous, ainsi qu’un lointain parfum d’ambre Je respirais dans l’air des souvenirs flottants. Vos yeux que j’emplissais de mes propres pensées, Inconscients et doux, dans le bruissement Du silence, parlaient des heures dépensées, Et je me confessais […]

Auteur
Léon-Pamphile Le May

Adam

Allons, ange déchu, ferme ton aile rose ; Ôte ta robe blanche et tes beaux rayons d’or ; Il faut, du haut des cieux où tendait ton essor, Filer comme une étoile, et tomber dans la prose. Il faut que sur le sol ton pied d’oiseau se pose. Marche au lieu de voler : il […]

Auteur
Léon-Pamphile Le May

Booz

C’est la nuit ; la nuit noire, assoupie et profonde. L’ombre immense élargit ses ailes sur le monde. Dans vos joyeux palais gardés par le canon, Dans vos lits de velours, de damas, de linon, Sous vos chauds couvrepieds de martres zibelines, Sous le nuage blanc des molles mousselines, Derrière vos rideaux qui cachent sous […]

Auteur
Léon-Pamphile Le May

Chant Du Matin

Dans la maison où notre amour a voulu naître, Avec les meubles chers peuplant l’ombre et les coins, Où nous vivons à deux, ayant pour seuls témoins Les roses qui nous regardent par les fenêtres. Il est des jours choisis, d’un si doux réconfort, Et des heures d’été, si belles de silence, Que j’arrête parfois […]

Auteur
Léon-Pamphile Le May

Ève

Je suis enragé. J’aime et je suis un vieux fou. Grandpère ? Quoi ? je veux m’en aller. Aller où ? Où je voudrai. C’est bien. Je veux sortir, grandpère. Sortons. Grandpère ? Quoi ? Pleuvratil ? Non, j’espère. Je veux qu’il pleuve, moi. Pourquoi ? Pour faire un peu Pousser mon haricot dans mon […]

Auteur
Léon-Pamphile Le May

Jahel

Le jour que je naquis on vit pleuvoir du sel ; Le soleil, en faisant son tour universel, De la soif qu’il souffrit but quasi toute l’onde, Et pensa d’un seul trait avaler tout le monde. De là sont provenus tant d’abîmes sans eaux, De là sont dérivés tant de rouges museaux, Qui d’un gosier […]