Auteur
Louise Labé

Après Qu’un Temps La Grêle Et Le Tonnerre

Quand la feuille en festons a couronné les bois, L’amoureux rossignol n’étouffe point sa voix. Il serait criminel aux yeux de la nature, Si, de ses dons heureux négligeant la culture, Sur son triste rameau, muet dans ses amours, Il laissait sans chanter expirer les beaux jours. Et toi, rebelle aux dons d’une si tendre […]

Auteur
Louise Labé

Claire Vénus, Qui Erres Par Les Cieux

Connais toi même, dit Phébus. Du ciel descendit ce précepte ; Pour guérir folie et abus, Lui, médecin, fit la recette ; Mais n’est pas seule ; j’en excepte, Et soutiens que d’avoir hanté Les gens, sondant leur volonté, Ne sert pas moins que se connaître. Veux tu bien vivre en sûreté ? Connais l’autrui, […]

Auteur
Louise Labé

Depuis Qu’amour Cruel Empoisonna

Cidessous gît et loge en serre, Ce très gentil fallot Jean Serre, Qui tout plaisir allait suivant ; Et grand joueur de son vivant, Non pas joueur de dés, ni quilles, Mais de belles farces gentilles, Auquel jeu jamais ne perdit, Mais y gagna bruit et crédit, Amour et populaire estime, Plus que d’écus, comme […]

Auteur
Louise Labé

Deux Ou Trois Fois Bienheureux Le Retour

Et maintenant nuit Qui vient étoilée, Et lune qui luit Dans le ciel montée, C’est dans le sommeil La vie qui se tait, Lumières qui veillent Aux maisons fermées, Rideaux descendus Et volets baissés, Et pavés à nu Lors tus et muets. Or silence en l’ombre, Finie la journée, C’est le jour allé Comme nef […]

Auteur
Louise Labé
Recueil
Sonnets

13 Luth Compagnon De Ma Calamité

Luth, compagnon de ma calamité, De mes soupirs témoin irréprochable, De mes ennuis contrôleur véritable, Tu as souvent avec moi lamenté ; Et tant le pleur piteux t’a molesté Que, commençant quelque son délectable, Tu le rendais tout soudain lamentable, Feignant le ton que plein avais chanté. Et si tu veux efforcer au contraire, Tu […]

Auteur
Louise Labé

Diane Étant En L’épaisseur D’un Bois

Dans les nuits d’automne, errant par la ville, Je regarde au ciel avec mon désir, Car si, dans le temps qu’une étoile file, On forme un souhait, il doit s’accomplir. Enfant, mes souhaits sont toujours les mêmes : Quand un astre tombe, alors, plein d’émoi, Je fais de grands voeux afin que tu m’aimes Et […]

Auteur
Louise Labé
Recueil
Sonnets

14 Tant Que Mes Yeux Pourront Larmes Espandre

Tant que mes yeux pourront larmes épandre A l’heur passé avec toi regretter : Et qu’aux sanglots et soupirs résister Pourra ma voix, et un peu faire entendre : Tant que ma main pourra les cordes tendre Du mignard Luth, pour tes grâces chanter : Tant que l’esprit se voudra contenter De ne vouloir rien […]

Auteur
Louise Labé

D’un Tel Vouloir Le Serf Point Ne Désire

A EPHRAÏM MIKHAËL. Par les vastes forêts, à l’heure vespérale, Les ruisseaux endormeurs modulent leurs sanglots : Mon âme s’alanguit d’une horreur sépulcrale A l’heure vespérale où murmurent les flots. Les ruisseaux endormeurs modulent leurs sanglots Sous les feuilles que frôle un vent crépusculaire : A l’heure vespérale où murmurent les flots Un fantôme s’effare […]

Auteur
Louise Labé
Recueil
Sonnets

15 Pour Le Retour Du Soleil Honorer,

Pour le retour du Soleil honorer, Le Zéphir l’air serein lui appareille, Et du sommeil l’eau et la terre éveille, Qui les gardait, l’une de murmurer En doux coulant, l’autre de se parer De mainte fleur de couleur nonpareille Jà les oiseaux ès arbres font merveille, Et aux passants font l’ennui modérer Les nymphes jà […]

Auteur
Louise Labé
Recueil
Élégies

Élégies I Au Temps Qu’amour

Au temps qu’Amour, d’hommes et Dieux vainqueur, Faisait brûler de sa flamme mon coeur, En embrasant de sa cruelle rage Mon sang, mes os, mon esprit et courage, Encore lors je n’avais la puissance De lamenter ma peine et ma souffrance ; Encor Phébus, ami des lauriers verts, N’avait permis que je fisse des vers. […]

Auteur
Louise Labé
Recueil
Sonnets

16 Après Qu’un Temps La Grêle Et Le Tonnerre

Après qu’un temps la grêle et le tonnerre Ont le haut mont de Caucase battu, Le beau jour vient, de luer revêtu. Quand Phébus a son cerne fait en terre, Et l’Océan il regagne a grand’erre ; Sa soeur se montre avec son chef pointu. Quand quelque temps le Parthe a combattu, Il prend la […]

Auteur
Louise Labé
Recueil
Élégies

Élégies Ii D’un Tel Vouloir

D’un tel vouloir le serf point ne désireLa liberté, ou son port le navire,Comme j’attends, hélas, de jour en jour,De toi, Ami, le gracieux retour.Là j’avais mis le but de ma douleur,Qui finirait quand j’aurais ce bonheurDe te revoir ; mais de la longue attente,Hélas, en vain mon désir se lamente.Cruel, cruel, qui te faisait […]

Auteur
Louise Labé
Recueil
Sonnets

17 Je Fuis La Ville, Et Temples, Et Tous Lieux

Je fuis la ville, et temples, et tous lieux Esquels, prenant plaisir à t’ouïr plaindre, Tu pus, et non sans force, me contraindre De te donner ce qu’estimais le mieux. Masques, tournois, jeux me sont ennuyeux, Et rien sans toi de beau ne me puis peindre; Tant que, tâchant à ce désir étreindre, Et un […]

Auteur
Louise Labé
Recueil
Élégies

Élégies Iii Quand Vous Lirez

(vieux français) Quand vous lirez, ô Dames Lionnoises, Ces miens escrits pleins d’amoureuses noises, Quand mes regrets, ennuis, despits et larmes M’orrez chanter en pitoyables carmes, Ne veuillez pas condamner ma simplesse, Et jeune erreur de ma folle jeunesse, Si c’est erreur: mais qui dessous les Cieus Se peut vanter de n’estre vicieus? L’un n’est […]

Auteur
Louise Labé
Recueil
Sonnets

18 Baise M’encor, Rebaise-moi Et Baise

Baise m’encor, rebaise-moi et baise : Donne m’en un de tes plus savoureux, Donne m’en un de tes plus amoureux : Je t’en rendrai quatre plus chauds que braise. Las, te plains-tu ? ça que ce mal j’apaise, En t’en donnant dix autres doucereux. Ainsi mêlant nos baisers tant heureux Jouissons-nous l’un de l’autre à […]