Auteur
Max Elskamp

L’ange

Il est ainsi de pauvres coeurs Avec, en eux, des lacs de pleurs, Qui sont pâles, comme les pierres D’un cimetière. Il est ainsi de pauvres dos Plus lourds de peine et de fardeaux Que les toits des cassines brunes, Parmi les dunes. Il est ainsi de pauvres mains, Comme feuilles sur les chemins, Comme […]

Auteur
Max Elskamp

Le Consul Anglais

Ah ! sans Lune, quelles nuits blanches, Quels cauchemars pleins de talent ! Voisje pas là nos cygnes blancs ? Vienton pas de tourner la clanche ? Et c’est vers toi que j’en suis là, Que ma conscience voit double, Et que mon coeur pêche en eau trouble, Ève, Joconde et Dalila ! Ah ! […]

Auteur
Max Elskamp

Mais Musique Alors …

L’atmosphère dort, claire et lumineuse ; Un soleil ardent rougit les houblons ; Aux champs, des monceaux de beaux épis blonds Tombent sous l’acier de la moissonneuse. Sonore et moqueur, l’écho des vallons Répète à plaisir la voix ricaneuse Du glaneur qui cherche avec sa glaneuse, Pour s’en revenir, des sentiers plus longs. Tout à […]

Auteur
Max Elskamp

Or Août Qui Apporte

Triste penser, en prison trop obscure, L’honneur, le soin, le devoir et la cure Que je soutiens des malheureux soudards, Devant mes yeux desquels j’ai la figure, Qui par raison et aussi par nature Devaient mourir entre piques et dards, Plutôt que voir fuir leurs étendards, Quand de te voir j’ai perdu l’espérance. Me font […]

Auteur
Max Elskamp

Or Qu’il Soit De Vivre …

(extrait) Mais quoi ! je n’ai plus de pensées ! Elles ont pâli sous mes pleurs ; L’air de Paris les a glacées, Comme l’hiver glace les fleurs ! De mes derniers accords vibrante, Comme la voix d’une mourante, Ma lyre se tait pour toujours : Adieu donc, sainte poésie !… Hélas ! mon coeur […]

Auteur
Max Elskamp

Paroisse Du Vent …

Un peu devant le jour quand l’Aube bigarrée De brun, blanc, jaune et bleu montre son front brillant, Éclaircissant le ciel du côté d’Orient, Et quand le soleil sort de la mer azurée, Je songeais ce matin que j’étais à l’entrée Du beau verger d’Amour, et qu’un désir ardent Me fit entrer au fond où […]

Auteur
Max Elskamp

Et C’est Lui, Comme Un Matelot

Je ne sais à quoi vous pensez De porter si riche coiffure Dessus vos cheveux agencés Par art, par ordre et par figure ; Rien ne vous sert aucunement De porter au bout de l’oreille Un si riche et gros diamant, Qui est de valeur non pareille. De quoi sert qu’un riche collet Si mignardement […]

Auteur
Max Elskamp

Et Je M’en Reviens De Mer

Je ne suis qu’un viveur lunaire Qui fait des ronds dans les bassins, Et cela, sans autre dessein Que devenir un légendaire. Retroussant d’un air de défi Mes manches de mandarin pâle, J’arrondis ma bouche et j’exhale Des conseils doux de Crucifix. Ah ! oui, devenir légendaire, Au seuil des siècles charlatans ! Mais où […]

Auteur
Max Elskamp

Et Maintenant Nuit …

Je n’escris point d’amour, n’estant point amoureux, Je n’escris de beauté, n’ayant belle maistresse, Je n’escris de douceur, n’esprouvant que rudesse, Je n’escris de plaisir, me trouvant douloureux ; Je n’escris de bonheur, me trouvant malheureux, Je n’escrisde faveur, ne voyant ma Princesse, Je n’escris de trésors, n’ayant point de richesse, Je n’escris de santé, […]

Auteur
Max Elskamp

Et Voile À Nul Souffle Bercée

Je ressemble en aimant au valeureux Persée Que sa belle entreprise a fait si glorieux, Ayant d’un vol nouveau pris la route des dieux, Et sur tous les mortels sa poursuite haussée. Emporté tout ainsi de ma haute pensée Je vole aventureux aux soleils de vos yeux, Et vois mille beautés qui m’élèvent aux cieux […]

Auteur
Max Elskamp

Horloge Admirable

La douce nuit vers elle est venue, Et dans le sommeil de ses yeux Les étoiles sont apparues. Aucune autre humaine pensée Que ce rayonnement des cieux, En son rêve n’est descendue. Comme une prière exaucée, Souriante, heureuse, bercée, Elle s’est endormie en Dieu. Son souffle s’apaise peu à peu, Mais les étoiles continuent A […]

Auteur
Max Elskamp

Ici, C’est Un Vieil Homme De Cent Ans

Le temps, maître de tout, ternit ce paysage, Que Flore embellissait des marques de ses pas ; Et montrant des défauts, où l’on vit des appas, Il fait un triste lieu de ce plaisant bocage. Il réduit une ville en un désert sauvage, Il met comme il lui plaît les empires à bas ; Il […]

Auteur
Max Elskamp

À Ma Soeur Marie

Ma Soeur Marie, Ma Soeur Marie, Et qui m’avez aussi quitté, Comme souriait à la vie Un dimanche d’aprèsdîné, Alors qu’avril, lumière luie, Telle d’un adventice été, Et lilas branches refleuries Chantaient dans l’air printemps qui naît, Ma Soeur Marie, Ma Soeur Marie, Et qui m’avez alors quitté. Ma Soeur Marie, Ma Soeur Marie, Qui […]

Auteur
Max Elskamp

D’anciennement Transposé (ii)

Là me tiendrai, où à présent me tien, Car ma maîtresse au plaisant entretien M’aime d’un coeur tant bon et désirable Qu’on me devrait appeler misérable, Si mon vouloir était autre que sien. Et fusse Hélène au gracieux maintien Qui me vînt dire : ‘ Ami, fais mon coeur tien ‘, Je répondrais : ‘ […]

Auteur
Max Elskamp

De Visitation

En quel fleuve areneux jaunement s’écouloit L’or, qui blondist si bien les cheveux de ma dame ? Et du brillant esclat de sa jumelle flamme, Tout astre surpassant, quel haut ciel s’emperloit ? Mais quelle riche mer le coral receloit De cette belle levre, où mon desir s’affame ? Mais en quel beau jardin, la […]