Auteur
Pernette Du Guillet

Je Ne Crois Point Ce Que Vous Dites

La Tour Eiffel a trois cents mètres Du haut en bas on voit la Seine Pour y monter Il faut payer Combien ?

Auteur
Pernette Du Guillet

Je Suis La Journée

Rien encore ! Et vainement aije feuilleté pendant trois jours et trois nuits, aux blafardes lueurs de la lampe, les livres hermétiques de RaymondLulle ! Non rien, si ce n’est avec le sifflement de la cornue étincelante, les rires moqueurs d’un salamandre qui se fait un jeu de troubler mes méditations. Tantôt il attache un […]

Auteur
Pernette Du Guillet

La Fortune Envieuse

Apologue Las des fleurs, épuisé de ses longues amours, Un papillon dans sa vieillesse (Il avait du printemps goûté les plus beaux jours) Voyait d’un oeil chagrin la tendre hardiesse Des amants nouveaunés, dont le rapide essor Effleurait les boutons qu’humectait la rosée. Soulevant un matin le débile ressort De son aile à demibrisée : […]

Auteur
Pernette Du Guillet

La Nuit Était Pour Moi Si Très-obscure

Le temps ne bouge point et jamais ne repose, La vie instable fuit et ne chemine pas, Fortune escrime et bat sans remuer les bras, Le monde nous dépêche et n’en savons la cause. L’ami avec l’ami se trompe à lèvre close, La chair sans le sentir consomme nos ébats, Languissant sans secours le coeur […]

Auteur
Pernette Du Guillet

À Un Sot Rimeur, Qui Trop L’importunait D’aimer

Tu réveilles en moi des souvenirs confus. Je t’ai vu, n’estce pas ? moins triste et moins modeste. Ta tête sous l’orage avait un noble geste, Et l’amour se cachait dans tes rameaux touffus. D’autres, autour de toi, comme de riches fûts, Poussaient leurs troncs noueux vers la voûte céleste. Ils sont tombés, et rien […]

Auteur
Pernette Du Guillet

Le Grand Désir Du Plaisir Admirable

Quelquefois sur ma tête elle met ses mains pures, Blanches, ainsi que des frissons blancs de guipures. Elle me baise au front, me parle tendrement, D’une voix au son d’or mélancoliquement. Elle a les yeux couleur de ma vague chimère, O toute poésie, ô toute extase, ô Mère ! A l’autel de ses pieds je […]

Auteur
Pernette Du Guillet

Aucuns Ont Dit La Théorique

Vous dans qui le plus beau des dieux Son aimable et son gracieux Voulut si pleinement répandre, Vous, dont le luth harmonieux Fait que tous, jeunes et vieux Sont à vous, à vendre et dépendre, Comme, en sa mort mélodieux Chante un cygne aux bords du Méandre, Je viens, en mourant, vous apprendre Par ces […]

Auteur
Pernette Du Guillet

Le Haut Pouvoir Des Astres A Permis

Ma vie est un Enfer plein d’ennuis et de peines, Mes tourments outrageux sont les fouets punisseurs, Et mes soucis mordants les serpents meurtrisseurs Qui bourrellent mon coeur de cent morts inhumaines. Comme làbas on voit les espérances vaines, Ainsi tous mes espoirs meurent en leur verdeur. J’ai fait de pleurs un Styx et mes […]

Auteur
Pernette Du Guillet

Celle Clarté Mouvante Sans Ombrage

Et je retourne encor frileux, au jet des bruines, Par le délabrement du parc d’octobre. Au bout De l’allée où se voit ce grand Jésus debout, Se massent des soupçons de chapelle en ruines. Je refoule, parmi viornes, vipérines, Rêveur, le sol d’antan où gîte le hibou ; L’Érable sous le vent se tord comme […]

Auteur
Pernette Du Guillet

L’une Vous Aime, Et Si Ne Peut Savoir

Pour ne pas voir choir les roses d’automne, Cloître ton coeur mort en mon coeur tué. Vers des soirs souffrants mon deuil s’est rué, Parallèlement au mois monotone. Le carmin tardif et joyeux détonne Sur le bois dolent de roux ponctué… Pour ne pas voir choir les roses d’automne, Cloître ton coeur mort en mon […]

Auteur
Pernette Du Guillet

C’est Un Grand Mal Se Sentir Offensé

Combien de ports pourtant, et dans ces ports combien de portes, t’accueillant peutêtre. Combien de fenêtres d’où l’on voit ta vie et ton effort. Combien de grains ailés de l’avenir qui, transportés au gré de la tempête, un tendre jour de fête verront leur floraison t’appartenir. Combien de vies qui toujours se répondent ; et […]

Auteur
Pernette Du Guillet

Mômerie Des Cinq Postes D’amour

Je fume, étalé face au ciel, Sur l’impériale de la diligence, Ma carcasse est cahotée, mon âme danse Comme un Ariel ; Sans miel, sans fiel, ma belle âme danse, Ô routes, coteaux, ô fumées, ô vallons, Ma belle âme, ah ! récapitulons. Nous nous aimions comme deux fous, On s’est quitté sans en parler, […]

Auteur
Pernette Du Guillet

C’est Une Ardeur D’autant Plus Violente

Combien, combien de fois, au soir sous la nuit brune, Errant comme un taureau par amour furieux, Aije maudit le sort, la nature et les dieux, Le ciel, l’air, l’eau, la terre et Phébus et la Lune ! Combien, combien de fois, d’une fuite importune, De soupirs embrasés aije éventé les cieux, Et d’un double […]

Auteur
Pernette Du Guillet

Or Qui En A, Ou En Veut Avoir Deux

(SaintLazare) Triste vieillard, depuis que pour tes cheveux blancs Il n’est plus de soutien de tes jours chancelants, Que ton fils orphelin n’est plus à son vieux père, Renfermé sous ton toit et fuyant la lumière, Un sombre ennui t’opprime et dévore ton sein. Sur ton siège de hêtre, ouvrage de ma main, Sourd à […]

Auteur
Pernette Du Guillet

Combien De Fois Ai-je En Moi Souhaité

et de la résistance que la Grâce trouve en lui (Fragment) ‘ Vien vien, me ditesvous, appaiser ma colere, Change en respect tous tes mépris, J’ai toûjours de l’amour, et je suis toûjours Pere Ne veuxtu plus estre mon fils ? Si tu n’aimes un Pere, au moins redoute un Juge, Prens toymesme pitié de […]