Auteur
Stuart Merrill

Je Suis Ce Roi Des Anciens Temps

L’âge est venu, pas à pas, jour à jour, Poser ses mains sur le front nu de notre amour Et, de ses yeux moins vifs, l’a regardé. Et, dans le beau jardin que Juillet a ridé, Les fleurs, les bosquets et les feuilles vivantes Ont laissé choir un peu de leur force fervente Sur l’étang […]

Auteur
Stuart Merrill

La Douleur De La Princesse

Lorsque la pourpre et l’or d’arbre en arbre festonnent Les feuillages lassés de soleil irritant, Sous la futaie, au ras du sol, rampe et s’étend Le lierre humide et bleu dans les couches d’automne. Il s’y tasse comme une épargne ; il se recueille Au coeur de la forêt comme en un terrain clos, Laissant […]

Auteur
Stuart Merrill

Mon Âme, En Une Rose

Cigît qu’on aima comme quatre, Qui n’eut ni force ni vertu, Et qui fut soldat sans se battre, Et poète sans être battu.

Auteur
Stuart Merrill

Mon Front Pâle Est Sur Tes Genoux

Sur la constance de son amitié Amarillis toute pleine de grâce Allait ces bords de ces fleurs dépouillant, Mais sous la main qui les allait cueillant, D’autres soudain renaissaient en leur place. Ces beaux cheveux où l’Amour s’entrelasse, Amour allait d’un doux air éveillant, Et s’il en voit quelqu’un s’éparpillant, Tout curieux soudain il le […]

Auteur
Stuart Merrill

Ô Narcisses Et Chrysanthèmes

Voici qu’à l’horizon coule un fleuve de sang. De sa pourpre lugubre et splendide il inonde, Sous les cieux consternés, l’orbe muet du monde, Où l’horreur d’un grand meurtre invisible descend. Ainsi qu’au lendemain des épiques désastres Pour les princes vaincus on drape l’échafaud, La Nuit, sur le zénith, debout comme un héraut, Étend l’obscurité […]

Auteur
Stuart Merrill

Ô Paix De Ce Pays D’ici

… Le soir descend. Sur la neige des frissons roses Courent, qui la font palpiter comme une chair ; Et les toits des chalets, par leurs trappes micloses, Laissent un filet bleu monter dans le ciel clair. […]

Auteur
Stuart Merrill

Oubli

Tu sommeilles ; je vois tes yeux sourire encor. Ta gorge, ainsi deux beaux ramiers prennent l’essor, Se soulève et s’abaisse au gré de ton haleine. Tu t’abandonnes, lasse et nue et tout en fleur, Et ta chair amoureuse est rose de chaleur. Ta main droite sur toi se coule au creux de l’aine, Et […]

Auteur
Stuart Merrill

Au Temps De La Mort Des Marjolaines

Avril, l’honneur et des bois Et des mois, Avril, la douce esperance Des fruits qui soubs le coton Du bouton Nourrissent leur jeune enfance ; Avril, l’honneur des prez verds, Jaune, pers, Qui d’une humeur bigarrée Emaillent de mille fleurs De couleurs Leur parure diaprée ; Avril, l’honneur des souspirs Des zephyrs, Qui, soubs le […]

Auteur
Stuart Merrill

Crépuscule D’automne

Do do l’enfant do L’enfant dormira tantôt Une poule blanche Est là dans la grange Qui va faire un petit coco Pour l’enfant qui va fair’ dodo Do do dormez poulette Do do dormez poulot.

Auteur
Stuart Merrill

Des Rossignols Chantant À Des Lys

Ô faisons tout pour cacher son visage d’un mouvement hagard et hasardeux, il faut le reculer au fond des âges pour adoucir son indomptable feu. Il vient si près de nous qu’il nous sépare de l’être bienaimé dont il se sert ; il veut qu’on touche ; c’est un dieu barbare que des panthères frôlent […]

Auteur
Stuart Merrill
Thematiques
Mer

Été

Je sais, quand le midi leur fait désirer l’ombre, Entrer à pas muets sous le roc frais et sombre, D’où parmi le cresson et l’humide gravier La naïade se fraye un oblique sentier. Là j’épie à loisir la nymphe blanche et nue Sur un banc de gazon mollement étendue, Qui dort, et sur sa main, […]

Auteur
Stuart Merrill

Hantise

A l’Air, le dieu puissant qui soulève les ondes Et fouette les hivers, A l’Air, le dieu léger qui rend les fleurs fécondes Et sonores les vers, Salut ! C’est le grand dieu dont la robe flottante Fait le ciel animé ; Et c’est le dieu furtif qui murmure à l’amante : ‘Voici le bienaimé.’ […]