Auteur
Théophile Dondey Dit Philothée O'neddy

Nuit Quatrième

Singulier rendezvous ! Oui, c’était un jeudi, À la fin de janvier ; il faisait clair de lune. Les glaçons charriés par le fleuve engourdi Nous rappelaient, si blancs sur l’eau luisante et brune, Les larges nénuphars cueillis pendant l’été… Va ! sur ce pont désert, sous cette bise rêche, Nous n’avions froid ni l’un […]

Auteur
Théophile Dondey Dit Philothée O'neddy

Nuit Seconde

Antonio di Sandro orefice. Le vaillant Maître Orfèvre, à l’oeuvre dès matines, Faisait, de ses pinceaux d’où s’égouttait l’émail, Sur la paix niellée ou sur l’or du fermail Épanouir la fleur des devises latines. Sur le Pont, au son clair des cloches argentines, La cape coudoyait le froc et le camail ; Et le soleil […]

Auteur
Théophile Dondey Dit Philothée O'neddy

Nuit Septième

Sous les étoiles de septembre Notre cour a l’air d’une chambre Et le pressoir d’un lit ancien ; Grisé par l’odeur des vendanges Je suis pris d’un désir Né du souvenir des païens. Couchons ce soir Tous les deux, sur le pressoir ! Dis, faisons cette folie ?… Couchons ce soir Tous les deux sur […]

Auteur
Théophile Dondey Dit Philothée O'neddy

Nuit Troisième

Sur le soupir de l’amie toute la nuit se soulève, une caresse brève parcourt le ciel ébloui. C’est comme si dans l’univers une force élémentaire redevenait la mère de tout amour qui se perd.