Auteur
Maurice Scève
Recueil
Délie

25 Te Nuisant Je Me Dommage

CCXXIII [=CCXIII] . Si droit n’estoit, qu’il ne fust scrupuleux Le traict perçant au fons de ma pensée. Car quand Amour jeunement cauteleux (Ce me sembloit) la finesse eust pensée, Il m’engendra une contrepensée Pour rendre a luy le lieu inaccessible, A luy, a qui toute chose est possible, Se laissant vaincre aux plus forcez […]

Auteur
Maurice Scève
Recueil
Délie

41 Plus L’estains Plus L’allume

CCCLXVII [=CCCLVII] . Tousjours n’est pas la mer Egée trouble, Et Tanais n’est point tous temps gelé: Mais le malheur, qui mon mal me redouble, Incessamment avecques luy meslé S’encheine ensemble, & ainsi congelé Me fait ardoir tant inhumainement, Que quand par pleurs je veulx soubdainement Remedier a si grand’ amertume: Voulant ma flamme estaindre […]

Auteur
Maurice Scève
Recueil
Délie

26 Facile A Deçevoir Qui S’asseure

CCXXXII [=CCXXII] . Plus tost vaincu, plus tost victorieux En face allegre, & en chere blesmie: Or sans estime, & ore glorieux Par toy mercy, ma cruelle ennemie, Qui la me rendz au besoing endormye, Laissant sur moy maintz martyres pleuvoir. Pourquoy veulx tu le fruict d’attente avoir, Faingnant ma paix estre entre ses mains […]

Auteur
Maurice Scève
Recueil
Délie

42 Cele En Aultruy Ce Qu’en Moy Je Descouvre

CCCLXXVI [=CCCLXVI] . Nier ne puis, au moins facilement, Qu’Amour de flamme estrangement diverse Nourry ne m’aye, & difficilement, Veu ceste cy, qui toute en moy converse. Car en premier sans point de controverse D’un doulx feu lent le cueur m’atyedissoit Pour m’allaicter ce pendant qu’il croissoit, Hors du spirail, que souvent je luy ouvre. […]

Auteur
Maurice Scève
Recueil
Délie

27 De Moy Je M’espovante

CCXLI [=CCXXXI] . Incessament mon grief martyre tire Mortelz espritz de mes deux flans malades: Et mes souspirs de l’Ame triste attire, Me resveillantz tousjours par les aulbades De leurs sanglotz trop desgoustément fades: Comme de tout ayantz necessité, Tant que reduict en la perplexité, A y finir l’espoir encor se vante. Parquoy troublé de […]

Auteur
Maurice Scève
Recueil
Délie

43 Quand Tout Repose Point Je Ne Cesse

CCCLXXXV [=CCCLXXV] . De toy la doulce, & fresche souvenance Du premier jour, qu’elle m’entra au coeur Avec ta haulte, & humble contenance. Et ton regard d’Amour mesmes vainqueur, Y depeingnit par si vive liqueur Ton effigie au vif tant ressemblante, Que depuis l’Ame estonnée, & tremblante De jour l’admire, & la prie sans cesse: […]

Auteur
Maurice Scève
Recueil
Délie

28 Pour Te Donner Vie Je Me Donne Mort

CCL [=CCXL] . Ma voulenté reduicte au doulx servage Du hault vouloir de ton commandement, Trouve le joug, a tous aultres saulvage, Le Paradis de son contentement. Pource asservit ce peu d’entendement Affin que Fame au Temps imperieuse, Maulgré Fortune, & force injurieuse, Puisse monstrer servitude non faincte, Me donnant mort sainctement glorieuse, Te donner […]

Auteur
Maurice Scève
Recueil
Délie

44 A Mon Labeur Jour Et Nuict Veille

CCCXCIIII [=CCCLXXXIIII] . Me desaymant par la severité De mon estrange, & propre jugement, Qui me fait veoir, & estre en verité Non meritant si doulx soulagement, Comme celluy, dont pend l’abregement De mes travaulx me bienheurantz ma peine, Je m’extermine, & en si grande hayne De mes deffaultz j’aspire a la merveille D’un si […]

Auteur
Maurice Scève
Recueil
Délie

29 Mon Travail Donne A Deux Gloire

CCLIX [=CCXLIX] . En permettant, que mon si long pener Pour s’exercer jamais ne diminue, Tresaisément te peult acertener, Qu’en fermeté ma foy il insinue, Affin qu’estant devant toy ainsi nue, Tu sois un jour clerement congnoissant, Que mon travail sans cesser angoissant, Et tressuant a si haulte victoyre, Augmente a deux double loyer croissant, […]

Auteur
Maurice Scève
Recueil
Délie

45 Plus Que Ne Puis

CCCCIII [=CCCXCIII] . Je voys, & viens aux ventz de la tempeste De ma pensée incessamment troublée: Ores a Poge, or’ a l’Orse tempeste, Ouvertement, & aussi a l’emblée, L’un apres l’aultre, en commune assemblée De double, espoir, desir, & jalousie, Me fouldroyantz telz flotz la fantasie Abandonnée & d’aydes, & d’appuys. Parquoy durant si […]

Auteur
Maurice Scève
Recueil
Délie

30 Force Peu A Peu Me Mine

CCLXVIII [=CCLVIII] . Le Coeur, de soy foiblement resoulu, Souffroit asses la chatouillant poincture, Que le traict d’or fraischement esmoulu Luy avoit fait sans aulcune ouverture. Mais liberté, sa propre nourriture, Pour expugner un tel assemblement D’estre né libre, & faict serf amplement, Y obvioyt par mainte contremine, Quand cest Archier, tirant tant simplement, Monstra,que […]

Auteur
Maurice Scève
Recueil
Délie

46 Le Jour Meurs Et La Nuict Ars

CCCCXI [=CCCCII] . La roue en fin le fer assubtilie, Et le rend apte a trancher la durté. Adversité qui l’orgeuil humilie, Au coeur gentil de passion hurté Fait mespriser fortune, & malheurté, Le reservant a plus seconde chose. Mais mon travail sans entremesler pose A mon souffrir, m’aiguise par ses artz Si vivement, que […]

Auteur
Maurice Scève
Recueil
Délie

31 Asses Vit Qui Meurt Quand Veult

CCLXXVII [=CCLXVII] . Au doulx record de son nom je me sens De part en part l’sperit [=esperit] trespercer Du tout en tout, jusqu’au plus vif du sens: Tousjours, toute heure, & ainsi sans cesser Fauldra finir ma vie, & commencer En ceste mort inutilement vive. Mais si les Cieulx telle prerogative Luy ont donnée, […]

Auteur
Maurice Scève
Recueil
Délie

47 J’ay Tendu Le Las Ou Je Meurs

CCCCXX [=CCCCXI] . Au doulx rouer de ses chastes regardz Toute doulceur penetramment se fiche Jusqu’au secret, ou mes sentementz ars Le plus du temps laissent ma vie en friche, Ou du plaisir sur tout aultre bien riche Elle m’allege interieurement: Et en ce mien heureux meilleurement Je m’en voys tout en esprit esperdu. Dont, […]

Auteur
Maurice Scève
Recueil
Délie

32 En Ma Joye Douleur

CCLXXXVI. [=CCLXXVI] . Voyez combien l’espoir pour trop promettre Nous fait en l’air, comme Corbeaulx, muser: Voyez comment en prison nous vient mettre, Cuydantz noz ans en liberté user: Et d’un desir si glueux abuser, Que ne povons de luy nous dessaisir, Car pour le bien, que j’en peu choisir, Sinistrement esleu a mon malheur, […]