Auteur
Cécile Sauvage
Recueil
Fumées

Mes Pieds Touchent-ils Le Pré

Mes pieds touchent-ils le pré ? Une hirondelle s’envole. Ah ! comme le jour doré Pèse peu sur mes épaules ; Comme il pâlit et se fond Dans la brume de la lune Et m’entraîne et me confond Avec la ramure brune. 1910

Auteur
Cécile Sauvage
Recueil
Fumées

Musique

Une lente voix murmure Dans la verte feuillaison ; Est-ce un rêve ou la nature Qui réveille sa chanson ? Cette voix dolente et pure Glisse le long des rameaux : Si fondue est la mesure Qu’elle se perd dans les mots, Si douces sont les paroles Qu’elles meurent dans le son Et font sous […]

Auteur
Cécile Sauvage
Recueil
Fumées

Ne Cherche Pas De Tes Mains

Ne cherche pas de tes mains À raccrocher la lumière, Personne ne te retient Et cette heure est la dernière. Ta mère est morte elle aussi. Te revois-tu tout petit ? Que la pelouse était verte Sous les fenêtres ouvertes ! 1910

Auteur
Cécile Sauvage
Recueil
Fumées

Poésie

Dans la pelouse endormie Sous l’azur pâle et rêveur, Les brises en accalmie Bercent les bouleaux pleureurs. En ce silence de rêve Une voix d’oiseau Seule et divine s’élève Des bouleaux. Au jour bas de l’avenue Lointaine sous les rameaux Deux formes sont apparues, Deux corps enlacés et beaux. La femme blanche, légère Dans sa […]

Auteur
Cécile Sauvage
Recueil
Fumées

Quelle Molle Inexistence

Quelle molle inexistence Descend en pâle lueur De ce bouleau qui balance Sa ramure de fraîcheur. Cette fraîcheur endormie De lumière verte et calme A la rêveuse harmonie Et le silence de l’âme. 1910

Auteur
Cécile Sauvage
Recueil
Fumées

Regarde Sous Ces Rameaux

Regarde sous ces rameaux Où murmurent les oiseaux Toutes ces croix alignées : Ce sont les tristes épées Qui nous fixeront au sol ; Et pourtant, ce rossignol 1910

Auteur
Cécile Sauvage
Recueil
Fumées

Un Oiseau Chante Comme Une Eau

Un oiseau chante comme une eau Sur des cailloux et des pervenches. Quelle odeur de printemps s’épanche De cette pure voix d’oiseau ! 1910

Auteur
Cécile Sauvage
Recueil
Fumées

Un Rapide Corbillard

Un rapide corbillard Trotte sous les branches douces. L’air rose entoure le char Et le vent le pousse. 1910

Auteur
Cécile Sauvage
Recueil
Fumées

Voici Des Enfants Qui Passent

Voici des enfants qui passent Et qui gardent dans leurs cours Le trouble des doux espaces Où la nature est en fleurs. De la terre abstraite et pâle Auront-ils d’autres lueurs Que cette heure matinale Qui s’embrume dans leurs cours ? Plus tard à l’ombre assoupie D’indifférence où l’on meurt, Ils ne verront de leur […]

Auteur
Cécile Sauvage
Recueil
Fumées

Les Moutons, Le Chien, La Bergère.

Les moutons, le chien, la bergère Passent ; la lune, le vent Et les ramures légères Accompagnent lentement Leur fuite jusqu’au tournant. 1910

Auteur
Cécile Sauvage
Recueil
Fumées

L’homme Et Son Fils Menant Leur Vache D’un Pas Lourd

L’homme et son fils menant leur vache d’un pas lourd S’en vont sur le chemin luisant encor de pluie. Un soleil velouteux et gris de petit jour Enveloppe en rêvant la montagne endormie. La vache dit adieu à son dernier matin : Plus jamais le pré vert où sautait sa mamelle Lourde et riche à […]

Auteur
Cécile Sauvage
Recueil
Fumées

Marécageuse Humanité

Marécageuse humanité Dont la voix au loin murmure Pareille aux crapauds secrets De l’étang sous la verdure, Pince tes violons clairs ; Ton chant est vide et si triste D’être habituel dans l’air Comme un rythme qui persiste. 1910

Auteur
Cécile Sauvage
Recueil
Fumées

Ils Vivent, Dieu, Ils Respirent

Ils vivent, Dieu, ils respirent, Des femmes vont leur sourire. De quel pâle souvenir S’aideront-ils pour mourir ? Ah ! que le coeur enfantin Des hommes est tendre encore Quand monte l’aurore Du dernier matin ! Vers quel bercement de femme Se retournent-ils alors ? Ô pauvre homme, tu t’endors Et quelle nuit te réclame […]

Auteur
Cécile Sauvage
Recueil
Fumées

J’ai Vu Ce Matin La Lune

J’ai vu ce matin la lune Pâle dans les longs bouleaux Et cette image importune Reviendra dans mon cerveau. Elle viendra persistante Comme un avertissement Dans un rêve qui me hante, Et j’ai le bref sentiment Qu’au jour de ma destinée Dans un bouleau langoureux Luiront nettement les feux De cette lune obstinée. 1910

Auteur
Cécile Sauvage
Recueil
Fumées

Je Ne Peux Rien Retenir

Je ne peux rien retenir, Ni la lune ni la brise, Ni la couleur rose et grise D’un étang plein de dormir ; Ni l’amitié ni ma vie, Ombre fuyante et pâlie Dont je perds le souvenir. 1910