Auteur
Albert Mérat
Recueil
L'Adieu

Oh ! Pourquoi Partir Sans Adieux

Oh ! pourquoi partir sans adieux ? Pourquoi m’ôter ton doux visage, Tes lèvres chères et tes yeux Où je n’ai pas lu ce présage ? Pourquoi sans un mot de regret ? Est-ce que l’heure était venue ? Si ton cœur, hélas ! était prêt, Je ne t’aurais pas retenue. Pourquoi t’oublîrais-je ? La […]

Auteur
Albert Mérat
Recueil
L'Adieu

Pourquoi La Renier

Pourquoi la renier ? Je n’ai pas de colère. Ô mon amour dernier, Ô chose bleue et claire ! Pourquoi me souvenir Qu’elle me fût amère ? J’aime mieux retenir Par l’aile ma chimère. Le pardon est plus doux. Mon adieu se colore D’un regret sans courroux, D’avoir perdu l’aurore.

Auteur
Albert Mérat
Recueil
L'Adieu

Quand Les Malheureux Ont L’été

Quand les malheureux ont l’été Et le soleil pour leur sourire, Il semble qu’un peu de gaité Vienne atténuer leur martyre. Mais l’hiver, quand il fait si froid, Malgré la force coutumière, L’espérance cède et décroît Ainsi que la douce lumière. Avant que le ciel ne soit bleu, L’amant triste, la lèvre aride, N’a plus […]

Auteur
Albert Mérat
Recueil
L'Adieu

Quand On Est Heureux, On N’a Pas D’histoire

Quand on est heureux, on n’a pas d’histoire. On se cache, on s’aime à l’ombre, tout bas ; Rien de glorieux, pas de fait notoire ; Le monde oublié ne vous connaît pas. Si quelqu’un pourtant, avec un sourire Dit, en vous voyant fuir l’éclat du jour :  » Ce sont des hiboux !  » […]

Auteur
Albert Mérat
Recueil
L'Adieu

Quand Tu N’auras Plus Ton Beau Sein

Quand tu n’auras plus ton beau sein, Ni la douceur de ton haleine, Ni l’éclat rose et le dessin De ta joue adorable et pleine, Alors je serai presque vieux : Mon heure aussi sera passée, Mais l’âge aura mis dans mes yeux Et sur mon front plus de pensée Ton cœur sera triste et […]

Auteur
Albert Mérat
Recueil
L'Adieu

Si Je N’étais Pas Assez Bon

Si je n’étais pas assez bon, Vois-tu, tu devais me le dire. J’ai l’habitude du pardon Comme toi celle du sourire. L’amant a dans son cœur le ciel : Mais, s’il y passe des nuées, Les heures d’amour éternel En sont parfois diminuées. J’aurais tâché d’être meilleur, Et, sans en rien faire paraître, J’aurais prolongé […]

Auteur
Albert Mérat
Recueil
L'Adieu

Son Désordre Était Charmant

Son désordre était charmant : On eût dit beaucoup de fées Dans un tourbillonnement Légères et décoiffées. Seule, elle, faisait cela ; Je riais de la voir rire. — Un jour elle s’envola : Puisse l’air bleu la conduire ! Bien souvent j’ai découvert, Tout en cherchant autre chose, Du fil dans un livre ouvert […]

Auteur
Albert Mérat
Recueil
L'Adieu

Te Souviens-tu De Ce Matin D’hiver

Te souviens-tu de ce matin d’hiver, De la dernière et chère promenade ? Il faisait beau, le soleil était clair : C’était un temps d’heureux ou de malade. C’était aussi notre pays charmant, Le fleuve lent et sa rive un peu plate ; Et les coteaux qui dressent finement Au bord du ciel leur forme […]

Auteur
Albert Mérat
Recueil
L'Adieu

Toujours L’extase Des Baisers

Toujours l’extase des baisers ! Ne boire que la fleur des choses ! Les printemps sont malavisés ; Les roses ont tort d’être roses. Avoir toujours un oiseau bleu Qui vous sautille dans la tête ! Il vaut bien mieux nous dire adieu, C’est gentil et c’est très honnête. Ton cœur n’aura qu’à se fermer […]

Auteur
Albert Mérat
Recueil
L'Adieu

Tu Peux Bien Ne Pas Revenir

Tu peux bien ne pas revenir Si c’est à présent ton envie ; Mais redoute mon souvenir, Qui, malgré toi, t’aura suivie Dans les songes des nuits d’été Des étoiles étaient écloses. Ton pied cher, sans but arrêté. A perdu le chemin des roses Il n’est de loin pas de retour. Les sources claires sont […]

Auteur
Albert Mérat
Recueil
L'Adieu

Un Jour Nous Étions En Bateau

Un jour nous étions en bateau : Elle voulut manger des mûres. — Le bord, c’est presque le coteau, Avec les bois pleins de murmures. Vous savez quels soleils charmants Tombent à midi sur nos plaines. — Penchée en de fins mouvements. Toute rouge, les deux mains pleines, Parmi les feuillages brisés Où quelque merle […]

Auteur
Albert Mérat
Recueil
L'Adieu

Nous Nous Rencontrerons

Nous nous rencontrerons Quelquefois par la ville, Et nous cous salûrons D’une façon civile. Un souvenir tout bas Nous parlera peut-être, Ou bien nous n’aurons pas L’air de nous reconnaître ; Chacun de son côté, Sans que l’autre s’étonne… — Les fleurs naissent l’été Et meurent à l’automne.

Auteur
Albert Mérat
Recueil
L'Adieu

Les Étoiles Ne Me Sont Rien

Les étoiles ne me sont rien, Et je ne saurais rien leur dire. Un même éclat qui les vaut bien Fait ton regard et ton sourire. Ceux qui, niant un bien réel, Cherchent les astres sous leurs voiles, Se trompent : ce n’est pas au ciel Que sont les plus douces étoiles. L’éclat des yeux, […]

Auteur
Albert Mérat
Recueil
L'Adieu

Les Mauvais Dîners Charmants

Oh ! les mauvais dîners charmants Couvrant un seul bout de la table, Les faciles raffinements, Et le bonheur inévitable ! C’était trop chaud, c’était trop froid, Selon le hasard ou ta guise ; Ton sourire m’ôtait le droit De nier cette chère exquise. Nous ferons des repas meilleurs Certainement un jour ou l’autre, Mais […]

Auteur
Albert Mérat
Recueil
L'Adieu

Les Poètes Sont Des Rois

Les poètes sont des rois En effet très ridicules. Ils ont peut-être des droits Sur les vagues crépuscules, Sur les nuits, sur les soleils, Sur les choses ténébreuses, Et sur les baisers vermeils De leurs belles amoureuses. Ils ne peuvent, tout est là ! A la femme brune ou blonde, Sauf leurs rimes de gala, […]