Auteur
Charles Guérin
Recueil
Le cœur solitaire

Souffrir Infiniment, Souffrir

Souffrir infiniment, souffrir, souffrir assez Pour que le soc tranchant et fort de la douleur Ouvre à fond ce coteau de vigne desséché Et qu’au prochain automne on vendange mon cœur ! Souffrir ? Je ne sais plus souffrir, j’ai trop pensé ; Et j’envie en mon dur sépulcre intérieur, Ô lamentable Dieu des croix, […]

Auteur
Charles Guérin
Recueil
Le cœur solitaire

Souvent, Le Front Posé Sur Tes Genoux

Souvent, le front posé sur tes genoux, je pleure, Plus faible que ton cœur amoureux, faible femme, Et ma main qui frémit en recevant tes larmes Se dérobe aux baisers de feu dont tu l’effleures.  » Mais, dis-tu, cher petit enfant, tu m’inquiètes ; J’ai peur obscurément de cette peine étrange : Quel incurable rêve […]

Auteur
Charles Guérin
Recueil
Le cœur solitaire

Stériles Nuits D’hiver Où Ton Âme Trop Pauvre

Stériles nuits d’hiver où ton âme trop pauvre, Haineuse et lâche, éparse au vent, boueuse et noire, Fuyant l’âtre où les chats obséquieux se chauffent Et le thé musical et blond des rêveurs sobres, Dans la rue où l’impur amour chuchote et rôde Porte comme une croix son lourd désir de gloire ! Retourne boire […]

Auteur
Charles Guérin
Recueil
Le cœur solitaire

Sur Nos Pas Le Profond Enfer S’est Refermé

Sur nos pas le profond enfer s’est refermé. Ô compagnon pensif qui m’enseigne la route, Moins réprouvés que nous, les morts au fond du gouffre Blasphèment :  » Dieu nous hait, mais nous avons aimé.  » Sur l’extrême plateau qu’une aube obscure teinte, Nous desserrons nos mains qui vont se désunir, Et nos funèbres cœurs […]

Auteur
Charles Guérin
Recueil
Le cœur solitaire

Tu Sommeilles, Je Vois Tes Yeux Sourire Encore

Tu sommeilles ; je vois tes yeux sourire encore. Ta gorge, ainsi deux beaux ramiers prennent l’essor, Se soulève et s’abaisse au gré de ton haleine. Tu t’abandonnes, lasse et nue et tout en fleur, Et ta chair amoureuse est rose de chaleur. Ta main droite sur toi se coule au creux de l’aine, Et […]

Auteur
Charles Guérin
Recueil
Le cœur solitaire

Voici Dans Le Couvent Voisin

Voici dans le couvent voisin qui se recueille Le rosaire et le bruit d’abeilles des Avé Voici le vent du soir qui joue avec la feuille Ô bien-aimée, un jour encore s’est achevé. Joignons les mains, joignons nos cœurs et, bouche à bouche, Puisque le tendre amour nous parle, écoutons-le, Rêvons. Vesper sourit, la colombe […]

Auteur
Charles Guérin
Recueil
Le cœur solitaire

Quel Est Ce Lied Qui Fait Son Nid Dans Mon Silence

Quel est ce lied qui fait son nid dans mon silence Et qu’une femme au loin, délicate, apprivoise ? Ah ! quel lied monotone a crispé mes mains moites Au long des draps léchés de fla mm e agonisante ? Nulle ne berce mon chagrin et ne me parle. Ailleurs, je le sais bien, au […]

Auteur
Charles Guérin
Recueil
Le cœur solitaire

Qui De Vous N’a Connu Les Soirs Où L’on Écoute

Qui de vous n’a connu les soirs où l’on écoute L’orgueil gronder en soi comme un orgue funèbre, Les soirs d’ombre et d’effroi, d’impuissance et de doute Qui remuent au plus bas du cœur la cendre amère ? Alors on est haineux et dur comme Satan, On crispe en dieu tombé ses poings contre le […]

Auteur
Charles Guérin
Recueil
Le cœur solitaire

Qui Pleure À Ma Porte À La Fin Du Jour

Qui pleure à ma porte à la fin du jour ? Ouvre : c’est l’Amour. Quel est ce front pâle à ma vitre noire ? Ouvre : c’est la Gloire. On frappe. Qui frappe et frappe si fort ? Ouvre : c’est la Mort.

Auteur
Charles Guérin
Recueil
Le cœur solitaire

Qu’on Ouvre La Fenêtre Au Large

Qu’on ouvre la fenêtre au large, qu’on la laisse Large ouverte à l’air bleu qui vient avant la nuit ! Je voudrais, ah ! marcher autour de moi sans bruit, Entendre ce que dit l’automne à ma tristesse ; Car voici la saison où la sève s’épuise. C’est un des derniers soirs de septembre ; […]

Auteur
Charles Guérin
Recueil
Le cœur solitaire

Soirs De Stérilité Qui Font L’âme Plus Sèche

Soirs de stérilité qui font l’âme plus sèche Qu’une route où le vent de décembre a soufflé ! Soirs où sous la douleur âcre le cœur gelé Fait le cri d’une terre aride sous la bêche ! On se sent seul, on se sent las, on se sent vieux, Avec des mains sans foi pour […]

Auteur
Charles Guérin
Recueil
Le cœur solitaire

Sois Pure Comme La Rosée

Sois pure comme la rosée, Comme le ciel que tu reflètes ; Sois légère aux herbes brisées, Ame tremblante du poète. Colore-toi du sang de l’aube, Scintille en larme aux cils des feuilles ; Et si des roses te recueillent, Qu’une vierge cueille ces roses. Sois lumineuse et résignée, Rafraîchis le pied qui te foule […]

Auteur
Charles Guérin
Recueil
Le cœur solitaire

Le Tiède Après-midi Paisible De Septembre

Le tiède après-midi paisible de septembre Languit sous un ciel gris, mélancolique et tendre, Pareil aux derniers jours d’un amour qui s’achève. Après les longs et vains et douloureux voyages, Le solitaire, ouvrant sans bruit la grille basse, Rentre ce soir dans le logis de sa jeunesse. Ah ! comme tout est lourd, comme tout […]

Auteur
Charles Guérin
Recueil
Le cœur solitaire

Ma Douce Enfant, Ma Pauvre Enfant

Ma douce enfant, ma pauvre enfant, sois forte et calme. Pense à Dieu, pense à notre amour éternel. Lève Les yeux, souris, et vois, d’un battement si faible, Mes cils mouillés répondre à ton sourire pâle. Dis-moi : Je t’aime, encore. Je t’aime, et puis ne parle Plus ; les mots font mal à ceux […]

Auteur
Charles Guérin
Recueil
Le cœur solitaire

Ne Mêle Pas L’esprit Aux Choses De La Chair

Ne mêle pas l’esprit aux choses de la chair. Sache, aux moments secrets où le corps est en fête, Redescendre à l’obscur délire de la bête. Tumultueux et sourd et fort comme la mer, Laisse gronder tes sens en orgues de tempête, Et que sous l’onde en feu de tes baisers halète L’orgueilleuse impudeur de […]