Auteur
Paul Éluard
Recueil
Le Devoir Et L'Inquiétude

Pluie

 » Le mal, c’est comme les enfants, sur terre on doit en avoir.  » Tu dis cela tranquillement, tes deux yeux surveillant le soir. Par ce temps qui délabre tout, as-tu donc un si grand souci que je vois rien de ta peine, que ton calme est presque méchant — et que l’eau qui tombe […]

Auteur
Paul Éluard
Recueil
Le Devoir Et L'Inquiétude

Notre Mort

I On nous enseigne trop la patience, la prudence — et que pouvons mourir. Mourir, surpris par la plus furtive des lumières, la mort brusque.  » Moi, dans la Belle au bois dormant !  » railles-tu, nous faisant rire. II Je connais tous les chants des oiseaux. Nous avons crié gaiement :  » Nous allons […]

Auteur
Paul Éluard
Recueil
Le Devoir Et L'Inquiétude

Paris Si Gai !

C’est la guerre ! Rien n’est plus dur que la guerre l’hiver ! Je suis très sale (chez nous on ne marche pas sur le trottoir, ni dans la rue) mais quelle joie de venir ici se prélasser ! La ville est toujours ardente. Au cinéma, les gosses sifflent la Dame aux Camélias. Et nous, […]

Auteur
Paul Éluard
Recueil
Le Devoir Et L'Inquiétude

Crépuscule

Ce n’est pas la nuit, c’est la lune. Le ciel, doux comme un bol de lait, te fait sourire, vieil amoureux. Et tu me parles d’eux. Ils ornent ton esprit, ils ornent ta maison, ils ornent notre vie. Mon ami, ils sont trop : père, mère, enfants, femme, à n’être pas heureux. Pourtant, ton rêve […]

Auteur
Paul Éluard
Recueil
Le Devoir Et L'Inquiétude

Fidèle

Vivant dans un village calme D’où la route part longue et dure Pour un lieu de sang et de larmes Nous sommes purs. Les nuits sont chaudes et tranquilles Et nous gardons aux amoureuses Cette fidélité précieuse Entre toutes : l’espoir de vivre.

Auteur
Paul Éluard
Recueil
Le Devoir Et L'Inquiétude

Au But

La vie entièrement conquise, on pourrait s’en aller chez soi.  » Les blés sont bien mûrs et la plaine immense.  » Sûrs d’être heureux pour toujours, on n’aurait plus de soucis.  » Ma plaine est immense et j’y bois l’oubli.  » Le rêve viendrait, la nuit, en dormant dans un bon lit !  » mes […]