Auteur
Georges Rodenbach
Recueil
Le Règne Du Silence

Paysages De Ville

I Dans l’aurore s’éplore un octobre des pierres. Le vent vindicatif, après tant de saisons, — En des jours gris, des jours de souffrances plénières Ébranle la langueur des anciennes maisons Dont le front se lézarde en rides de vieillesse. Sombres murs avancés en âge ! Vieux logis De qui l’âme s’attarde aux rideaux défraîchis, […]

Auteur
Georges Rodenbach
Recueil
Le Règne Du Silence

Du Silence

I Silence : c’est la voix qui se traîne, un peu lasse, De la dame de mon silence, à très doux pas Effeuillant les lis blancs de son teint dans la glace ; Convalescente à peine, et qui voit tout là-bas Les arbres, les passants, des ponts, une rivière Où cheminent de grands nuages de […]

Auteur
Georges Rodenbach
Recueil
Le Règne Du Silence

La Vie Des Chambres

I Les chambres, qu’on croirait d’inanimés décors, — Apparat de silence aux étoffes inertes — Ont cependant une âme, une vie aussi certes, Une voix close aux influences du dehors Qui répand leur pensée en halos de sourdines Les unes, faste, joie, un air de nonchaloir ! D’autres, le résigné sourire d’un parloir Qui fit […]

Auteur
Georges Rodenbach
Recueil
Le Règne Du Silence

Le Cœur De L’eau

I Être le psychologue et l’ausculteur de l’eau, Étudier ce cœur de l’eau si transitoire, Ce cœur de l’eau souvent malade et sans mémoire. L’eau si pâle ! On dirait une sœur du bouleau Par le fard du couchant à peine un peu rosée ; Mais, dormante, elle rêve à d’orageuses mers, Et, somnolente, elle […]

Auteur
Georges Rodenbach
Recueil
Le Règne Du Silence

Au Fil De L’âme

I Ne plus être qu’une âme au cristal aplani Où le ciel propagea ses calmes influences ; Et, transposant en soi des sons et des nuances, Mêler à leurs reflets une part d’infini. Douceur ! C’est tout à coup une plainte de flûte Qui dans cette eau de notre âme se répercute ; Là meurt […]

Auteur
Georges Rodenbach
Recueil
Le Règne Du Silence

Cloches Du Dimanche

I Dimanche : un pâle ennui d’âme, un désœuvrement De doigts inoccupés tapotant sourdement Les vitres, comme pour savoir leur peine occulte ; — Ah ! Ce gémissement du verre qu’on ausculte ! — Dimanche : l’air à soi-même dans la maison D’un veuf qui ne veut pas aider sa guérison Quand les bruits du […]