Auteur
Jean De Sponde
Recueil
Les Amours

Si J’avois Comme Vous Mignardes Colombelles

Si j’avois comme vous mignardes colombelles Des plumages si beaux sur mon corps attacgez, On auroit beau tenir mes esprits empeschez De l’indomptable fer de cent chaines nouvelles: Sur les aisles du vent je guiderois mes aisles J’irois jusqu’au sejour où mes biens sont cachez, Ainsi voyant de moy ces ennuis arrachez Je ne sentirois […]

Auteur
Jean De Sponde
Recueil
Les Amours

Ce Tresor Que J’ay Pris Avecques Tant De Peine

Ce tresor que j’ay pris avecques tant de peine Je le veux avec peine encore conserver, Tardif a reposer, prompt a me relever, Et tant veiller qu’en fin on ne me le suprenne. Encor que des mes yeux la garde plus certaine Aupres de son sejour ne te puisse trouver, Et qu’il me peut encor […]

Auteur
Jean De Sponde
Recueil
Les Amours

En Vain Mille Beautez À Mes Yeux Se Presentent

En vain mille beautez à mes yeux se presentent, Mes yeux leur sont ouvers et mon courage clos, Une seule beauté s’enflamme dans mes os Et mes os de ce feu seulement se contentent: Les vigueurs de ma vie et du temps qui m’absentent Du bien-heureux sejour où loge mon repos, Alterent moins mon ame, […]

Auteur
Jean De Sponde
Recueil
Les Amours

Je Contemplois Un Jour Le Dormant De Ce Fleuve

Je contemplois un jour le dormant de ce fleuve Qui traine lentement les ondes dans la mer, Sans que les Aquilons le façent escumer Ni bondir, ravageur, sur les bords qu’il abreuve. Et contemplant le cours de ces maux que j’espreuve Ce fleuve dis-je alors ne sçait que c’est d’aimer, Si quelque flamme eust peu […]

Auteur
Jean De Sponde
Recueil
Les Amours

Je Meurs, Et Les Soucis Qui Sortent Du Martyre

Je meurs, et les soucis qui sortent du martyre Que me donne l’absence, et les jours, et les nuicts Font tant, qu’à tous momens je ne sçay que je suis Si j’empire du tout ou bien si je respire. Un chagrin survenant mille chagrins m’attire Et me cuidant aider moy-mesme je me nuis, L’infini mouvement […]

Auteur
Jean De Sponde
Recueil
Les Amours

Je Sens Dedans Mon Ame Une Guerre Civile

Je sens dedans mon ame une guerre civile D’un parti ma raison, mes sens d’autre parti, Dont le bruslant discord ne peut estre amorti Tant chacun son tranchant l’un contre l’autre affile. Mais mes sens sont armez d’un verre si fragile Que si le coeur bientost ne s’en est departi Tout l’heur vers ma raison […]

Auteur
Jean De Sponde
Recueil
Les Amours

Les Toscans Batailloyent Donnant Droit Dedans Rome

Les Toscans batailloyent donnant droit dedans Rome Les armes à la main, la fureur sur le front, Quand on veit un Horace avancé sur le pont, Et d’un coup arrester tant d’hommes par un homme. Apres un long combat et brave qu’on renomme Vaincu non de valeur, mais d’un grand nombre il rompt De sa […]

Auteur
Jean De Sponde
Recueil
Les Amours

Mon Dieu, Que Je Voudrois Que Ma Main Fust Oisive

Mon Dieu, que je voudrois que ma main fust oisive, Quema bouche et mes yeux reprissent leur devoir. Escrire est peu : c’est plus de parler et de voir De ces deux oeuvres l’une est morte et l’autre vive. Quelque beau trait d’amour que nostre main escrive, Ce sont tesmoins muets qui n’ont pas le […]

Auteur
Jean De Sponde
Recueil
Les Amours

Ne Vous Estonnez Point Si Mon Esprit Qui Passe

Ne vous estonnez point si mon esprit qui passe De travail en travail par tant de mouvemens, Depuis qu’il est banni dans ces esloignemens, Tout agile qu’il est ne change point de place. Ce que vous en voyez, quelque chose qu’il face, Il s’est planté si bien sur si bons fondemens, Qu’il ne voudrait jamais […]

Auteur
Jean De Sponde
Recueil
Les Amours

Quand Je Voy Les Efforts De Ce Grand Alexandre

Quand je voy les efforts de ce Grand Alexandre, D’un Cesar dont le sein comblé de passions Embraze tout de feu de ces ambitions, Et n’en laisse apres soy memoire qu’en la cendre. Quand je voy que leur gloire est seulement de rendre, Apres l’orage enflé de tant d’afflictions, Calmes dessous leurs loix toutes les […]

Auteur
Jean De Sponde
Recueil
Les Amours

Qui Seroit Dans Les Cieux, Et Baisseroit Veuë

Qui seroit dans les Cieux, et baisseroit veuë Sur le large pourpris de ce sec element, Il ne croiroit de tout, rien qu’un poinct seulement Un poinct encor caché du voile d’une nuë: Mais s’il contemple apres ceste courtine blüe, Ce cercle de cristal, ce doré firmament, Il juge que son tour est grand infiniment, […]

Auteur
Jean De Sponde
Recueil
Les Amours

Si C’est Dessus Les Eaux Que La Terre Est Pressee

Si c’est dessus les eaux que la terre est presse Comment se soustient-elle encor si fermement ? Et si c’est sur les vents qu’elle a son fondement Qui la peut conserver sans estre renversee ? Ces justes contrepoids qui nous l’ont balancee Ne panchent-ils jamais d’un divers branslement ? Et qui nous fait solide ainsi […]

Auteur
Etienne Jodelle
Recueil
Les Amours

Je Vivois Mais Je Meurs, Et Mon Cour Gouverneur

Je vivois mais je meurs, et mon coeur gouverneur De ces membres, se loge autre part : je te prie Si tu veux que j’acheve en ce monde ma vie, Rend le moy, ou me rens au lieu de luy ton coeur. Ainsi tu me rendras à moy-mesme, et tel heur Te rendra mesme à […]

Auteur
Etienne Jodelle
Recueil
Les Amours

Ou Soit Que La Clairté Du Soleil Radieux

Ou soit que la clairté du soleil radieux Reluise dessus nous, ou soit que la nuict sombre Luy efface son jour, et de son obscur ombre Renoircisse le rond de la voulte des cieux : Ou soit que le dormir s’escoule dans mes yeux, Soit que de mes malheurs je recherche le nombre, Je ne […]

Auteur
Etienne Jodelle
Recueil
Les Amours

Par Quel Sort, Par Quel Art, Pourrois-je À Ton Coeur Rendre

Par quel sort, par quel art, pourrois-je à ton coeur rendre Au moins s’il peut vers moy s’engourdir de froideur, Ceste vive, gentille, et vertueuse ardeur Qui vint pour moy soudain, de soy-mesme s’éprendre. Et quoy ? la pourrois tu comme au paravant prendre Pour fatale rencontre, et parlant en rondeur D’esprit, comme je croy, […]