Auteur
Victor Hugo
Recueil
Les quatre vents de l'esprit

La Satire À Présent, Chant Où Se Mêle Un Cri

La satire à présent, chant où se mêle un cri, Bouche de fer d’où sort un sanglot attendri, N’est plus ce qu’elle était jadis dans notre enfance, Quand on nous conduisait, écoliers sans défense, À la Sorbonne, endroit revêche et mauvais lieu, Et que, devant nous tous qui l’écoutions fort peu, Dévidant sa leçon et […]

Auteur
Victor Hugo
Recueil
Les quatre vents de l'esprit

Jolies Femmes

Sonnet. On leur fait des sonnets, passables quelquefois ; On baise cette main qu’elles daignent vous tendre ; On les suit à l’église, on les admire au bois ; On redevient Damis, on redevient Clitandre ; Le bal est leur triomphe, et l’on brigue leur choix ; On danse, on rit, on cause, et vous […]

Auteur
Victor Hugo
Recueil
Les quatre vents de l'esprit

Idolâtries Et Philosophies

La philosophie ose escalader le ciel. Triste, elle est là. Qui donc t’a bâtie, ô Babel ? Oh ! Quel monceau d’efforts sans but ! Quelles spirales De songes, de leçons, de dogmes, de morales ! Ruche qu’emplit de bruit et de trouble un amas De mages, de docteurs, de papes, de lamas ! Masure […]

Auteur
Victor Hugo
Recueil
Les quatre vents de l'esprit

Inde Irae

Tout frissonnant d’amour, d’extases, de splendeurs, L’hymne universel chante au fond des profondeurs Avec toutes les fleurs et toutes les étoiles ; Il chante Dieu rêvant sous les flamboyants voiles ; Il chante ; il est superbe, éclatant, triomphant, Doux comme un nid d’oiseau dans la main d’un enfant ; Il enivre l’azur, il éblouit […]

Auteur
Victor Hugo
Recueil
Les quatre vents de l'esprit

Exil

Si je pouvais voir, ô patrie, Tes amandiers et tes lilas, Et fouler ton herbe fleurie, Hélas ! Si je pouvais, – mais, ô mon père, O ma mère, je ne peux pas, Prendre pour chevet votre pierre, Hélas ! Dans le froid cercueil qui vous gêne, Si je pouvais vous parler bas, Mon frère […]

Auteur
Victor Hugo
Recueil
Les quatre vents de l'esprit

Fulgur

L’océan me disait : Ô poète, homme juste, J’ai parfois comme toi cette surprise auguste Qu’il me descend des cieux une immense rougeur ; Et je suis traversé tout à coup, ô songeur, Par la foudre sublime, irritée et haïe Comme toi par l’esprit sinistre d’Isaïe ; Les éclairs sont mes cris, les foudres sont […]

Auteur
Victor Hugo
Recueil
Les quatre vents de l'esprit

Et Les Voilà Mentant, Inventant, Misérables

Et les voilà mentant, inventant, misérables ! Les voilà, fronts sans honte et bouches incurables, Calomniant l’honneur du pays, flétrissant Tous les lutteurs, ceux-ci qui versèrent leur sang, Ceux-ci, plus grands encor, qui, voyant que la flamme Et l’espoir s’éteignaient, répandirent leur âme. Ces maroufles hideux outragent les héros ! Ils lancent au captif, à […]

Auteur
Victor Hugo
Recueil
Les quatre vents de l'esprit

Écrit Sur La Première Page D’un Livre De Joseph De Maistre

Cathédrale monstre ! Bâtie Contre le droit et le devoir ! Plan incliné. La sacristie, Glissante, devient l’abattoir. Ici les cierges, là les torches. Dans ce temple, à deux fins construit, On juxtapose les deux porches De la lumière et de la nuit. Fausse lumière et nuit réelle. L’ombre de Rome sur Paris. Une aigle […]

Auteur
Victor Hugo
Recueil
Les quatre vents de l'esprit

Elle Passa, Je Crois Qu’elle M’avait Souri

Elle passa, je crois qu’elle m’avait souri. C’était une grisette ou bien une houri. Je ne sais si l’effet fut moral ou physique, Mais son pas en marchant faisait une musique. Quoi ! Ton pavé bruyant et fangeux, ô Paris, A de ces visions ineffables ! Je pris Ses yeux fixés sur moi pour deux […]

Auteur
Victor Hugo
Recueil
Les quatre vents de l'esprit

Éclipse

La terre par moments doute ; on ne comprend plus. L’homme a devant les yeux de la brume, un reflux, On ne sait quoi de pâle et de crépusculaire ; On n’a plus d’allégresse, on n’a plus de colère ; La disparition produit l’effarement. L’œil fauve du hibou regarde affreusement. Toutes sortes d’éclairs inexplicables brillent. […]

Auteur
Victor Hugo
Recueil
Les quatre vents de l'esprit

Écrit Après La Visite D’un Bagne

Chaque enfant qu’on enseigne est un homme qu’on gagne. Quatre-vingt-dix voleurs sur cent qui sont au bagne Ne sont jamais allés à l’école une fois, Et ne savent pas lire, et signent d’une croix. C’est dans cette ombre-là qu’ils ont trouvé le crime. L’ignorance est la nuit qui commence l’abîme. Où rampe la raison, l’honnêteté […]

Auteur
Victor Hugo
Recueil
Les quatre vents de l'esprit

Cent Mille Hommes

Cent mille hommes, criblés d’obus et de mitraille, Cent mille hommes, couchés sur un champ de bataille, Tombés pour leur pays par leur mort agrandi, Comme on tombe à Fleurus, comme on tombe à Lodi, Cent mille ardents soldats, héros et non victimes, Morts dans un tourbillon d’événements sublimes, D’où prend son vol la fière […]

Auteur
Victor Hugo
Recueil
Les quatre vents de l'esprit

C’est À Coups De Canon

C’est à coups de canon qu’on rend le peuple heureux. Nous sommes revenus de tous ces grands mots creux : – Progrès, fraternité, mission de la France, Droits de l’homme, raison, liberté, tolérance. Socrate est fou ; lisez Lélut qui le confond ; Christ, fort socialiste et démagogue au fond, Est une renommée en somme […]

Auteur
Victor Hugo
Recueil
Les quatre vents de l'esprit

C’est Bien ; Puisqu’au Sénat, Puisqu’à La Pourriture

C’est bien ; puisqu’au sénat, puisqu’à la pourriture, Tu poses, calme, altier, fier, ta candidature, Puisque tu tends la main à l’argent de César, Puisque ta conscience est cotée au bazar, Puisque tu prends ton rang dans la honte infinie, Ne te gêne pas, jette au peuple l’ironie. Être le serviteur de l’ennemi public, Avoir […]

Auteur
Victor Hugo
Recueil
Les quatre vents de l'esprit

Anima Vilis

À force d’insulter les vaillants et les justes, À force de flatter les trahisons augustes, À force d’être abject et d’ajuster des tas De sophismes hideux aux plus noirs attentats, Cet homme espère atteindre aux grandeurs ; il s’essouffle À passer scélérat, lui qui n’est que maroufle. Ce pédagogue aspire au grade de coquin. Ce […]