Auteur
Victor Hugo
Recueil
Les rayons et les ombres

La Statue (ii)

IL semblait grelotter, car la bise était dure. C’était, sous un amas de rameaux sans verdure, Une pauvre statue, au dos noir, au pied vert, Un vieux faune isolé dans le vieux parc désert, Qui, de son front penché touchant aux branches d’arbre, Se perdait à mi-corps dans sa gaine de marbre. Il était là, […]

Auteur
Victor Hugo
Recueil
Les rayons et les ombres

J’eus Toujours De L’amour Pour Les Choses Ailées

J’eus toujours de l’amour pour les choses ailées. Lorsque j’étais enfant, j’allais sous les feuillées, J’y prenais dans les nids de tout petits oiseaux. D’abord je leur faisais des cages de roseaux Où je les élevais parmi des mousses vertes. Plus tard je leur laissais les fenêtres ouvertes. Ils ne s’envolaient point ; ou, s’ils […]

Auteur
Victor Hugo
Recueil
Les rayons et les ombres

Fonction Du Poète (ii)

(Extrait) Peuples ! écoutez le poète ! Écoutez le rêveur sacré ! Dans votre nuit, sans lui complète, Lui seul a le front éclairé. Des temps futurs perçant les ombres, Lui seul distingue en leurs flancs sombres Le germe qui n’est pas éclos. Homme, il est doux comme une femme. Dieu parle à voix basse […]

Auteur
Victor Hugo
Recueil
Les rayons et les ombres
Thematiques
Sensualité

Guitare

GASTIBELZA, l’homme à la carabine, Chantait ainsi :  » Quelqu’un a-t-il connu doña Sabine ? Quelqu’un d’ici ? Dansez, chantez, villageois ! la nuit gagne Le mont Falù (*). – Le vent qui vient à travers la montagne Me rendra fou !  » Quelqu’un de vous a-t-il connu Sabine, Ma señora ? Sa mère était […]

Auteur
Victor Hugo
Recueil
Les rayons et les ombres

Fiat Voluntas

PAUVRE femme ! son lait à sa tête est monté. Et, dans ses froids salons, le monde a répété, Parmi les vains propos que chaque jour emporte, Hier, qu’elle était folle, aujourd’hui, qu’elle est morte ; Et, seul au champ des morts, je foule ce gazon, Cette tombe où sa vie a suivi sa raison […]

Auteur
Victor Hugo
Recueil
Les rayons et les ombres

Fonction Du Poète (i)

Pourquoi t’exiler, ô poète, Dans la foule où nous te voyons ? Que sont pour ton âme inquiète Les partis, chaos sans rayons ? Dans leur atmosphère souillée Meurt ta poésie effeuillée : Leur souffle égare ton encens ; Ton cœur, dans leurs luttes serviles, Est comme ces gazons des villes Rongés par les pieds […]

Auteur
Victor Hugo
Recueil
Les rayons et les ombres

Écrit Sur La Vitre D’une Fenêtre Flamande

J’aime le carillon dans tes cités antiques, Ô vieux pays gardien de tes moeurs domestiques, Noble Flandre, où le Nord se réchauffe engourdi Au soleil de Castille et s’accouple au Midi ! Le carillon, c’est l’heure inattendue et folle, Que l’oeil croit voir, vêtue en danseuse espagnole, Apparaître soudain par le trou vif et clair […]

Auteur
Victor Hugo
Recueil
Les rayons et les ombres

Écrit Sur Le Tombeau

(Sur le tombeau d’un petit enfant au bord de la mer) Vieux lierre, frais gazon, herbe, roseaux, corolles ; Eglise où l’esprit voit le Dieu qu’il rêve ailleurs ; Mouches qui murmurez d’ineffables paroles À l’oreille du pâtre assoupi dans les fleurs ; Vents, flots, hymne orageux, choeur sans fin, voix sans nombre ; Bois […]

Auteur
Victor Hugo
Recueil
Les rayons et les ombres

Écrit Sur Le Tombeau D’un Petit Enfant Au Bord De La Mer

Vieux lierre, frais gazon, herbe, roseaux, corolles ; Église où l’esprit voit le Dieu qu’il rêve ailleurs ; Mouches qui murmurez d’ineffables paroles À l’oreille du pâtre assoupi dans les fleurs ; Vents, flots, hymne orageux, choeur sans fin, voix sans nombre ; Bois qui faites songer le passant sérieux ; Fruits qui tombez de […]

Auteur
Victor Hugo
Recueil
Les rayons et les ombres

En Passant Dans La Place Louis Xv

UN JOUR DE FÊTE PUBLIQUE. – Allons, dit-elle, encor ! pourquoi ce front courbé ? Songeur, dans votre puits vous voilà retombé ! A quoi bon pour rêver venir dans une fête ? Moi, je lui dis, tandis qu’elle inclinait la tête, Et que son bras charmant à mon bras s’appuyait : – Oui, c’est […]

Auteur
Victor Hugo
Recueil
Les rayons et les ombres

Dans Le Cimetière De ***

La foule des vivants rit et suit sa folie, Tantôt pour son plaisir, tantôt pour son tourment ; Mais par les morts muets, par les morts qu’on oublie, Moi, rêveur, je me sens regardé fixement. Ils savent que je suis l’homme des solitudes, Le promeneur pensif sous les arbres épais, L’esprit qui trouve, ayant ses […]

Auteur
Victor Hugo
Recueil
Les rayons et les ombres

Dieu Qui Sourit Et Qui Donne

Dieu qui sourit et qui donne Et qui vient vers qui l’attend, Pourvu que vous soyez bonne, Sera content. Le monde où tout étincelle, Mais où rien n’est enflammé, Pourvu que vous soyez belle, Sera charmé. Mon cœur, dans l’ombre amoureuse Où l’enivre deux beaux yeux, Pourvu que tu sois heureuse, Sera joyeux. Le 1er […]

Auteur
Victor Hugo
Recueil
Les rayons et les ombres

Cæruleum Mare

Quand je rêve sur la falaise, Ou dans les bois, les soirs d’été, Sachant que la vie est mauvaise, Je contemple l’éternité. A travers mon sort mêlé d’ombres, J’aperçois Dieu distinctement, Comme à travers des branches sombres On entrevoit le firmament ! Le firmament ! où les faux sages Cherchent comme nous des conseils ! […]

Auteur
Victor Hugo
Recueil
Les rayons et les ombres

Ce Qui Se Passait Aux Feuillantines Vers 1813

Enfants, beaux fronts naïfs penchés autour de moi, Bouches aux dents d’émail disant toujours : Pourquoi ? Vous qui, m’interrogeant sur plus d’un grand problème, Voulez de chaque chose, obscure pour moi-même, Connaître le vrai sens et le mot décisif, Et qui touchez à tout dans mon esprit pensif ; – Si bien que, vous […]

Auteur
Victor Hugo
Recueil
Les rayons et les ombres

Au Roi Louis-philippe

(Après l’arrêt de mort prononcé le 12 juillet 1839). Par votre ange envolée ainsi qu’une colombe ! Par ce royal enfant, doux et frêle roseau ! Grâce encore une fois ! grâce au nom de la tombe ! Grâce au nom du berceau ! Le 12 juillet 1839, à minuit.