Auteur
Théophile Gautier
Recueil
Premières poésies

Veillée

Je lis les faits joyeux du bon Pantagruel, Je sais presque par cœur l’histoire véritable Des quatre fils Aymon et de Robert-le-Diable. GRANDVAL., Le Vice puni. Lorsque le lambris craque, ébranlé sourdement, Que de la cheminée il jaillit par moment Des sons surnaturels, qu’avec un bruit étrange Pétillent les tisons entourés d’une frange D’un feu […]

Auteur
Théophile Gautier
Recueil
Premières poésies

Vous Ne Connaissez Pas Les Molles Rêveries

La jeune fille rieuse. — VICTOR HUGO Vous ne connaissez pas les molles rêveries Où l’âme se complaît et s’arrête longtemps, De même que l’abeille, en un soir de printemps, Sur quelque bouton d’or, étoile des prairies ; Vous ne connaissez pas cet inquiet désir Qui fait rougir souvent une joue ingénue, Ce besoin d’habiter […]

Auteur
Théophile Gautier
Recueil
Premières poésies

Voyage

Il me faut du nouveau, n’en fût-il plus au monde. JEAN DE LA FONTAINE. Jam mens praetrepidans avet vagari, Jam laeti studio pedes vigescunt. CATULLE. Au travers de la vitre blanche Le soleil rit, et sur les murs Traçant de grands angles, épanche Ses rayons splendides et purs. Par un si beau temps, à la […]

Auteur
Théophile Gautier
Recueil
Premières poésies

Une Âme

Son âme avait brisé son corps. VICTOR HUGO. Diex por amer l’avoit faicte. LE CHASTELAIN DE COUCY. C’était une âme neuve, une âme de créole, Toute de feu, cachant à ce monde frivole Ce qui fait le poète, un inquiet désir De gloire aventureuse et de profond loisir, Et capable d’aimer comme aimerait un ange […]

Auteur
Théophile Gautier
Recueil
Premières poésies

Serment

L’on ne seust en nule terre Nul plus bel cors de fame querre. Roman de la Rose. Par tes yeux si beaux sous les voiles De leurs franges de longs cils noirs, Soleils jumeaux, doubles étoiles, D’un cœur ardent ardents miroirs ; Par ton front aux pâleurs d’albâtre, Que couronnent des cheveux bruns, Où l’haleine […]

Auteur
Théophile Gautier
Recueil
Premières poésies

Soleil Couchant

Notre-Dame Que c’est beau ! Victor HUGO En passant sur le pont de la Tournelle, un soir, Je me suis arrêté quelques instants pour voir Le soleil se coucher derrière Notre-Dame. Un nuage splendide à l’horizon de flamme, Tel qu’un oiseau géant qui va prendre l’essor, D’un bout du ciel à l’autre ouvrait ses ailes […]

Auteur
Théophile Gautier
Recueil
Premières poésies

Sonnet : Aux Vitraux Diaprés

Aux seuls ressouvenirs Nos rapides pensers volent dans les étoiles. THÉOPHILE. Aux vitraux diaprés des sombres basiliques, Les flammes du couchant s’éteignent tour à tour ; D’un âge qui n’est plus précieuses reliques, Leurs dômes dans l’azur tracent un noir contour ; Et la lune paraît, de ses rayons obliques Argentant à demi l’aiguille de […]

Auteur
Théophile Gautier
Recueil
Premières poésies

Sonnet : Avant Cet Heureux Jour

Merci à toi, à toi merci. TÉRÉSA. Avant cet heureux jour, j’étais sombre et farouche, Mon sourcil se tordait sur mon front soucieux, Ainsi qu’une vipère en fureur, et mes yeux Dardaient entre mes cils un regard fauve et louche. Un sourire infernal crispait ma pâle bouche. À cet âge candide où tout est pour […]

Auteur
Théophile Gautier
Recueil
Premières poésies

Sonnet : Avec Ce Siècle Infâme

Liberté de juillet ! Femme au buste divin, Et dont le corps finit en queue ! G. DE NERVAL. E la lor cieca vita è tanto bassa Ch’invidiosi son d’ogn’altra sorte. Inferno, canto III. Avec ce siècle infâme il est temps que l’on rompe ; Car à son front damné le doigt fatal a mis […]

Auteur
Théophile Gautier
Recueil
Premières poésies

Sonnet : Lorsque Je Vous Dépeins

Oh ! la paresseuse fille. Sara la Baigneuse. Lorsque je vous dépeins cet amour sans mélange, Cet amour à la fois ardent, grave et jaloux, Que maintenant je porte au fond du cœur pour vous, Et dont je me raillais jadis, ô mon jeune ange, Rien de ce que je dis ne vous paraît étrange, […]

Auteur
Théophile Gautier
Recueil
Premières poésies

Sonnet : Ne Vous Détournez Pas

Amour tant vous hai servit Senz pecas et senz failhimen, Et vous sabez quant petit Hai avut de jauzimen. PEYROLS. Ne sais-tu pas que je n’eus onc D’elle plaisir ni un seul bien ? MAROT. Ne vous détournez pas, car ce n’est point d’amour Que je veux vous parler ; que le passé, madame, Soit […]

Auteur
Théophile Gautier
Recueil
Premières poésies

Sonnet : Quelquefois, Au Milieu De La Folâtre Orgie

L’homme n’est rien qu’un mort qui traîne sa carcasse. DU MAY. Fronti nulla fides. Quelquefois, au milieu de la folâtre orgie, Lorsque son verre est plein, qu’une jeune beauté Endort son désespoir amer par la magie D’un regard enchanteur où luit la volupté, L’âme du malheureux sort de sa léthargie ; Son front pâle retrouve […]

Auteur
Théophile Gautier
Recueil
Premières poésies

Sonnet : Qu’est-ce Que Ce Bonheur Dont On Parle

C’est mon plaisir ; chacun querre le sien. P.-L. JACOB, bibliophile. Heureusement que, pour nous consoler de tout cela, il nous reste l’adultère, le tabac de Maryland, et le papel español por cigaritos. PETRUS BOREL, Le Lycanthrope. Où trouver le bonheur ? MÉRY ET BARTHÉLÉMY. Qu’est-ce que ce bonheur dont on parle ? — L’avare […]

Auteur
Théophile Gautier
Recueil
Premières poésies

Souvenir

Deux estions et n’avions qu’ung cœur. Le Lay de maistre Ytier Marchant. Hélas ! Il n’estoit pas saison Si tôt de son département. La Complainte de Valentin Granson. D’elle que reste-t-il aujourd’hui ? Ce qui reste, Au réveil d’un beau rêve, illusion céleste ; Ce qui reste l’hiver des parfums du printemps, De l’émail velouté […]

Auteur
Théophile Gautier
Recueil
Premières poésies

Un Vers De Wordsworth

Spires whose silent finger points to heaven. Je n’ai jamais rien lu de Wordsworth, le poète Dont parle lord Byron d’un ton si plein de fiel, Qu’un seul vers ; le voici, car je l’ai dans la tête : — Clochers silencieux montrant du doigt le ciel. — Il servait d’épigraphe, et c’était bien étrange, […]