Auteur
Charles-Augustin Sainte-Beuve
Recueil
Vie, poésies et pensées de Joseph Delorme

Que De Fois, Près D’oxford

Pour un ami. Que de fois, près d’Oxford, en ce vallon charmant, Où l’on voit fuir sans fin des collines boisées, Des bruyères couper des plaines arrosées, La rivière qui passe et le vivier dormant, Pauvre étranger d’hier, venu pour un moment, J’ai reconnu, parmi les maisons ardoisées, Le riant presbytère et ses vertes croisées, […]

Auteur
Charles-Augustin Sainte-Beuve
Recueil
Vie, poésies et pensées de Joseph Delorme

Stances : Puisque, Sourde À Mon Vœu, La Fortune Jalouse

IMITÉ DE KIRKE WHITE. Puisque, sourde à mon vœu, la fortune jalouse Me refuse un toit chaste ombragé d’un noyer, Quelques êtres qu’on aime et qu’on pleure, une épouse, Et des amis, le soir, en cercle à mon foyer, Ô nobles facultés, ô puissances de l’âme, Levez-vous, et versez à ce cœur qui s’en va […]

Auteur
Charles-Augustin Sainte-Beuve
Recueil
Vie, poésies et pensées de Joseph Delorme

Sur Un Front De Quinze Ans

Sur un front de quinze ans les cheveux blonds d’Aline, Débordant le bandeau qui les voile à nos yeux, Baignent des deux côtés ses sourcils gracieux : Tel un double ruisseau descend de la colline. Et sa main, soutenant ce beau front qui s’incline, Aime à jouer autour, et dans les flots soyeux À noyer […]

Auteur
Charles-Augustin Sainte-Beuve
Recueil
Vie, poésies et pensées de Joseph Delorme

Toujours Je La Connus Pensive Et Sérieuse

Tacendo il nome de questa gentilissima. Dante, Vita nuova. Toujours je la connus pensive et sérieuse : Enfant, dans les ébats de l’enfance joueuse Elle se mêlait peu, parlait déjà raison ; Et, quand ses jeunes sœurs couraient sur le gazon, Elle était la première à leur rappeler l’heure, À dire qu’il fallait regagner la […]

Auteur
Charles-Augustin Sainte-Beuve
Recueil
Vie, poésies et pensées de Joseph Delorme

Enfant, Je M’étais Dit Et Souvent Répété

Enfant, je m’étais dit et souvent répété :  » Jamais, jamais d’amour ; c’est assez de la gloire ;  » En des siècles sans nombre étendons ma mémoire,  » Et semons ici-bas pour l’immortalité.  » Plus tard je me disais :  » Amour et volupté,  » Allez, et gloire aussi ! que m’importe l’histoire ? […]

Auteur
Charles-Augustin Sainte-Beuve
Recueil
Vie, poésies et pensées de Joseph Delorme

Ô Laissez-vous Aimer !

À madame ***. La fine del mio amore fu già il saluto di questa donna, ed in quello dimorava la beatitudine del fine di tutti i miei desideri. Dante, Vita nuova. I Ô laissez-vous aimer ! ce n’est pas un retour, Ce n’est pas un aveu que mon ardeur réclame ; Ce n’est pas de […]

Auteur
Charles-Augustin Sainte-Beuve
Recueil
Vie, poésies et pensées de Joseph Delorme

Espérance

À mon ami Ferdinand D.. (DENIS). Ce soleil-ci n’est pas le véritable, je m’attends à mieux. Ducis. Quand le dernier reflet d’automne A fui du front chauve des bois ; Qu’aux champs la bise monotone Depuis bien des jours siffle et tonne, Et qu’il a neigé bien des fois ; Soudain une plus tiède haleine […]

Auteur
Charles-Augustin Sainte-Beuve
Recueil
Vie, poésies et pensées de Joseph Delorme

Piquante Est La Bouffée

IMITÉ DE KEATS. (EN S’EN REVENANT UN SOIR DE NOVEMBRE.) Piquante est la bouffée à travers la nuit claire ; Dans les buissons séchés la bise va sifflant ; Les étoiles au ciel font froid en scintillant, Et j’ai, pour arriver, bien du chemin à faire. Pourtant, je n’ai souci ni de la bise amère, […]

Auteur
Charles-Augustin Sainte-Beuve
Recueil
Vie, poésies et pensées de Joseph Delorme

Je Ne Suis Pas De Ceux Pour Qui Les Causeries

IMITÉ DE WORDSWORTH. Je ne suis pas de ceux pour qui les causeries, Au coin du feu, l’hiver, ont de grandes douceurs ; Car j’ai pour tous voisins d’intrépides chasseurs, Rêvant de chiens dressés, de meutes aguerries, Et des fermiers causant jachères et prairies, Et le juge de paix avec ses vieilles sœurs, Deux revêches […]

Auteur
Charles-Augustin Sainte-Beuve
Recueil
Vie, poésies et pensées de Joseph Delorme

Pour Un Ami

LA VEILLE DE LA PUBLICATION D’UN PREMIER OUVRAGE. C’est demain, c’est demain qu’on lance, Qu’on lance mon navire aux flots ; L’onde en l’appelant se balance Devant la proue ; amis, silence ! Ne chantez pas, gais matelots ! Demain je quitte le rivage Où dormit longtemps mon radeau ; Là-bas m’attend plus d’un orage, […]

Auteur
Charles-Augustin Sainte-Beuve
Recueil
Vie, poésies et pensées de Joseph Delorme

La Contredanse

À une Demoiselle infortunée. Après dix ans passés, enfin je vous revois ; Après dix ans ! c’est vous ; au bal, comme autrefois ; Oh ! venez et dansons ; vous êtes belle encore ; Un riche et blanc soleil suit la vermeille aurore, Et la rose inclinée, ouvrant aux yeux sa fleur, Mêle […]

Auteur
Charles-Augustin Sainte-Beuve
Recueil
Vie, poésies et pensées de Joseph Delorme

Pour Un Ami (ii)

(La veille de la publication d’un premier ouvrage.) C’est demain, c’est demain qu’on lance, Qu’on lance mon navire aux flots ; L’onde en l’appelant se balance Devant la proue ; amis, silence ! Ne chantez pas, gais matelots ! Demain je quitte le rivage Où dormit longtemps mon radeau ; Là-bas m’attend plus d’un orage, […]

Auteur
Charles-Augustin Sainte-Beuve
Recueil
Vie, poésies et pensées de Joseph Delorme

La Plaine

À mon ami Antoni D.. (DESCHAMPS). Octobre. Après la moisson faite et tous les blés rentrés, Quand depuis plus d’un mois les champs sont labourés, Qu’il gèlera demain, et qu’une fois encore L’Automne, du plus haut des coteaux qu’elle dore, Se retourne en fuyant, le front dans un brouillard, Oh ! que la plaine est […]

Auteur
Charles-Augustin Sainte-Beuve
Recueil
Vie, poésies et pensées de Joseph Delorme

Premier Amour

Un autre plus heureux, va unir son sort à celui de mon amie. Mais, quoiqu’elle trompe ainsi mes plus chère espérances, dois-je la moins aimer ? Mackensie, l’Homme sensible. Printemps, que me veux-tu ? pourquoi ce doux sourire, Ces fleurs dans tes cheveux et ces boutons naissants ? Pourquoi dans les bosquets cette voix qui […]

Auteur
Charles-Augustin Sainte-Beuve
Recueil
Vie, poésies et pensées de Joseph Delorme

La Veillée

À mon ami V. H. (VICTOR HUGO). Minuit, 21 octobre. Mon ami, vous voilà père d’un nouveau-né ; C’est un garçon encor : le Ciel vous l’a donné Beau, frais, souriant d’aise à cette vie amère ; À peine il a coûté quelque plainte à sa mère. Il est nuit ; je vous vois : […]