Contemplation

Diane étant en l’épaisseur d’un bois, Après avoir mainte bête assénée, Prenait le frais, de Nymphes couronnée. J’allais rêvant, comme fais mainte fois, Sans y penser, quand j’ouïs une voix Qui m’appela, disant : Nymphe étonnée, Que ne t’estu vers Diane tournée ? Et, me voyant sans arc et sans carquois : Qu’astu trouvé, ô […]

Insomnie

Insomnie, impalpable Bête ! N’as-tu d’amour que dans la tête ? Pour venir te pâmer à voir, Sous ton mauvais oeil, l’homme mordre Ses draps, et dans l’ennui se tordre !… Sous ton oeil de diamant noir. Dis : pourquoi, durant la nuit blanche, Pluvieuse comme un dimanche, Venir nous lécher comme un chien : […]

Dans Les Bois

D’autres, ― des innocents ou bien des lymphatiques, ― Ne trouvent dans les bois que charmes langoureux, Souffles frais et parfums tièdes. Ils sont heureux ! D’autres s’y sentent pris ― rêveurs ― d’effrois mystiques. Ils sont heureux ! Pour moi, nerveux, et qu’un remords Épouvantable et vague affole sans relâche, Par les forêts je […]

La Jalousie

Qu’as-tu fait d’un aveu doux à ton espérance ? Mes pleurs, qu’en as-tu fait ? Ton bonheur d’un moment. Les secrets de mon âme ont aigri ta souffrance, Et, pour y croire enfin, tu voulus un serment. Le serment est livré : tu ne crois pas encore, Tu doutes des parfums en respirant les fleurs […]

L’île Belle

Vos voiles et vos étoles, Si douce, Me frissonnent et oserais-je m’émoussent ?Vous oisive et vous active, Idem, le ballet de votre intense vie, parsème, sur mon esprit, mon épiderme, chaos, anarchie, pulsions folles et indicibles quêtes de votre présence, de tout votre être. Ainsi est-ce ma vie, Madame, Depuis votre entrée ici, Chère âme, Depuis […]

Dans Les Bois

Viens dans les ombres du hallier, Viens avec moi, riante et douce ; Écoute l’écho singulier De ce grand chêne aux pieds de mousse Si je lui chante ici ton nom, Ce cher nom de sœur et d’amante, Crois-tu qu’il le redise ?… Non, Il dit : charmante ! Arbre aux mystérieux rameaux, Séjour de […]

Chant Du Désespéré

De quoi parlait le vent ? De quoi tremblaient les branches ? Étaitce, en ce doux mois des nids et des pervenches, Parce que les oiseaux couraient dans les glaïeuls, Ou parce qu’elle et moi nous étions là tout seuls ? Elle hésitait. Pourquoi ? Soleil, azur, rosées, Aurore ! Nous tâchions d’aller, pleins de […]

La Jalousie

Poètes, peintres parlants, que vous sert de nous feindre, Peintres, poètes muets, que vous sert de nous peindre Des feux, des fouets, des fers, des vaisseaux pleins de trous, Des rages, des fureurs, des lieux épouvantables : Pour exprimer l’horreur des enfers effroyables, Est-il enfer semblable à celui des jaloux ? L’aigle de Prométhée, les […]

Silence Bombardé

Adieu la nuit ! Tous les oiseaux du monde Ont fait leur nid Et chante à la rondePtit Lou, je connais bien malgré tout ta douceur En suivant le Printemps tous les jours sur la route En me baignant le front dans cette ombreuse odeur Qui me vient des jardins où je te revois toute. Ainsi […]

Sommeil

Et tu m’as dit : Pourquoi revenir sur ces choses ? Le golfe aux blanches eaux rit sous le soleil blond. Il fait si doux de vivre au bord des grèves roses ! Un tel apaisement coule du ciel profond ! Regarde ! Les rocs noirs, effroi des solitudes, Sous leur crinière noire ont l’air […]

La Jalousie

Mélancolie est au fond de mon cœur ; De chants joyeux n’ai pas la fantaisie ; Plaintes, soupirs, accents de la douleur, Voilà les chants de la mélancolie. Cesse, ô ma voix ! cesse de soupirer Chanson d’amour où peignais mon martyre : À d’autres vers j’ai vu Daphné sourire. Tais-toi, ma lyre ! Ah […]