La Muse

Près du ruisseau, sous la feuillée, Menons la Muse émerveillée Chanter avec le doux roseau, Puisque la Muse est un oiseau. Puisque la Muse est un oiseau, Gardons que quelque damoiseau N’apprenne ses chansons nouvelles Pour aller les redire aux belles. Un méchant aux plus fortes ailes Tend mille pièges infidèles. Gardons-la bien de son […]

La Muse

Bluet aux regards d’améthyste, Bluet aux yeux de ciel, dis-nous Ce qui te fait être si triste ? – J’ai vu ses yeux, j’en suis jaloux. Et toi, simple églantine rose, Payse aux lèvres de carmin, Pourquoi sembles-tu si morose ? – Je suis jalouse de son teint. Toi, beau lys, qu’en dis-tu ? – […]

L’hyménée Et L’amour

Tout entier aux regrets de sa perte fatale, Orphée erra longtemps sur la rive infernale. Sa voix du nom chéri remplit ces lieux déserts. Il repoussait du chant la douceur et les charmes; Mais, sans qu’il la touchât, sa lyre sous ses larmes Rendait un son plaintif qui mourait dans les airs.Enfin, las d’y gémir, […]

Pygmalion

Du chef-d’œuvre toujours un cœur fut le berceau. L’art, au fond, n’est qu’amour. Pour provoquer la vie, Soit qu’on ait la palette en main ou le ciseau, Il faut une âme ardente et qu’un charme a ravie. Après tout, tes enfants ne sont point des ingrats, Artiste ! ils sauront bien te rendre ta caresse. […]

La Sauterelle

C’en est fait, je quitte le monde ; Je veux fuir pour jamais le spectacle odieux Des crimes, des horreurs, dont sont blessés mes yeux. Dans une retraite profonde, Loin des vices, loin des abus, Je passerai mes jours doucement à maudire Les méchants de moi trop connus. Seule ici bas j’ai des vertus : […]

Vernissage

Et l’autre pendu à côté, un peu de travers accroché et qu’à peine on a remarqué, gens qui tout en passant riez, faisant autour de vous du charme à qui oserais-je avouer y avoir mis toutes mes larmes ? Je l’ai chéri, je l’ai aimé, ce tableau qui de moi est né et en lui je […]

L’humoriste

Pourtant, libre à nous d’aller voir de l’autre côté du miroir Car, de son mal, lourd est le poids, pauvre humoriste que voilà !Pour tout vous dire : Ne s’aimant pas, se dénigrant, (rien n’y résiste !) et se traitant de tous les noms, (impressionnante en est la liste !) et se noyant dans son mal-être, mentalement s’envoyant paître, […]

La Muse Vénale

Sonnet. Ô muse de mon coeur, amante des palais, Auras-tu, quand Janvier lâchera ses Borées, Durant les noirs ennuis des neigeuses soirées, Un tison pour chauffer tes deux pieds violets ? Ranimeras-tu donc tes épaules marbrées Aux nocturnes rayons qui percent les volets ? Sentant ta bourse à sec autant que ton palais, Récolteras-tu l’or […]

L’invention

Ô fils du Mincius, je te salue, ô toi Par qui le dieu des arts fut roi du peuple roi ! Et vous, à qui jadis, pour créer l’harmonie, L’Attique, et l’onde Égée, et la belle Ionie, Donnèrent un ciel pur, les plaisirs, la beauté, Des mœurs simples, des lois, la paix, la liberté, Un langage […]

Ferrare

(Ajoutée dans l’Édition des Souscripteurs de 1849.) Que l’on soit homme ou Dieu, tout génie est martyre : Du supplice plus tard on baise l’instrument ; L’homme adore la croix où sa victime expire, Et du cachot du Tasse enchâsse le ciment. Prison du Tasse ici, de Galilée à Rome, Échafaud de Sidney, bûchers, croix […]