À Madame ***

Vos narines qui vont en l’air, Non loin de vos beaux yeux quelconques, Sont mignonnes comme ces conques Du bord de mer de bains de mer ; Un sourire moins franc qu’aimable Découvre de petites dents, Diminutifs outrecuidants De celles d’un loup de la fable ; Bien en chair, lente avec du chien, On remarque […]

Lettre Par Aurore Dupin

Je suis très émue de vous dire que j’ai bien compris l’autre soir que vous aviez toujours une envie folle de me faire danser. Je garde le souvenir de votre baiser et je voudrais bien que ce soit là une preuve que je puisse être aimée par vous. Je suis prête à vous montrer mon […]

À Madame ***

Madame, croyez-moi ; bien qu’une autre patrie Vous ait ravie à ceux qui vous ont tant chérie, Allez, consolez-vous, ne pleurez point ainsi ; Votre corps est là-bas, mais votre âme est ici : C’est la moindre moitié que l’exil nous a prise ; La tige s’est rompue au souffle de la brise ; Mais […]

À Madame ***

Madame, il est donc vrai, vous n’avez pas voulu, Vous n’avez pas voulu comprendre mon doux rêve ; Votre voix m’a glacé d’une parole brève, Et vos regards distraits dans mes yeux ont mal lu. Madame, il m’est cruel de vous avoir déplu : Tout mon espoir s’éteint et mon malheur s’achève ; Mais vous, […]

Concordances

Le même triste accent vient toujours des rapides, Toujours les mêmes flots font le même circuit En recueillant le rêve et l’espoir dans leurs rides. Je l’ai senti déjà le vent de cette nuit ; Il conserva mes paroles et les répète, Et de naïfs couplets renaissent avec lui. Un firmament connu resplendit sur ma […]

À Madame ***

Jeune ange aux doux regards, à la douce parole, Un instant près de vous je suis venu m’asseoir, Et, l’orage apaisé, comme l’oiseau s’envole, Mon bonheur s’en alla, n’ayant duré qu’un soir. Et puis, qui voulez-vous après qui me console ? L’éclair laisse, en fuyant, l’horizon triste et noir. Ne jugez pas ma vie insouciante […]

La Rue

La rue au flanc du roc serpente resserrée ; Les filets font de longs treillis sur les maisons. A tous les coins la mer, fermant les horizons, Fait trembler sur les murs une bande azurée. La bonne odeur de l’eau monte avec la marée. Des hommes dont le cœur brave en toutes saisons L’Océan, qui […]