Ode

(Au Révérend Père Delidel de la Compagnie de Jésus, sur son traité de la Théologie des Saints.) Toi qui nous apprends de la Grâce Quelle est la force et la douceur, Comme elle descend dans un cœur, Comme elle agit, comme elle passe, Docte Ecrivain, dont l’œil perçant, Va jusqu’au sein du Tout-puissant Pénétrer ce […]

La Guerre

I Du fer, du feu, du sang ! C’est elle ! c’est la Guerre Debout, le bras levé, superbe en sa colère, Animant le combat d’un geste souverain. Aux éclats de sa voix s’ébranlent les armées ; Autour d’elle traçant des lignes enflammées, Les canons ont ouvert leurs entrailles d’airain. Partout chars, cavaliers, chevaux, masse […]

La Rose Et Le Réséda

Celui qui croyait au ciel Celui qui n’y croyait pas Tous deux adoraient la belle (*) Prisonnière des soldats Lequel montait à l’échelle Et lequel guettait en bas Celui qui croyait au ciel Celui qui n’y croyait pas Qu’importe comment s’appelle Cette clarté sur leur pas Que l’un fut de la chapelle Et l’autre s’y […]

Les Poètes

SHAKESPEARE. À lui la baguette magique Le pouvoir de tout enchaîner ; Il riva la Nature aux plis de sa tunique, Et la Création a su le couronner. MILTON. Son esprit était un pactole Dont les flots roulaient de l’or pur, Un temple à la vertu dont la vaste coupole Se perdait dans les cieux […]

Les Attentives

Et puisqu’il doit mourir je veux me faire belle Je veux de mes seins nus allumer les flambeaux Je veux de mes grands yeux fondre l’étang qui gèle Et mes hanches je veux qu’elles soient des tombeaux Car puisqu’il doit mourir je veux me faire belle Dans l’inceste et la mort ces deux gestes si […]

Ma Lou Je Coucherai

Et nous vivrons ainsi sur les premières lignes J’y chanterai tes bras comme les cols des cygnes J’y chanterai tes seins d’une déesse dignes Le lilas va fleurir. Je chanterai tes yeux Où danse tout un chœur d’angelots gracieux. Le lilas va fleurir, ô printemps sérieux ! Mon cœur flambe pour toi comme une cathédrale Et […]

Ode

I. Le Temps ne surprend pas le sage, Mais du Temps le sage se rit, Car lui seul en connaît l’usage : Des plaisirs que Dieu nous offrit Il sait embellir l’existence, Il sait sourire à l’espérance, Quand l’espérance lui sourit. II. Le bonheur n’est pas dans la gloire, Dans les fers dorés d’une cour, […]

Les Poètes

Ce qu’il nous faut, à nous, pauvres poètes, Tribu rebelle à tout joug détesté, C’est une lyre avec des chansonnettes, C’est le soleil avec la liberté. Alors qu’on voit tant de larmes amères Tremper le sol de cette humanité, Nous voyageons au pays des chimères : Pour nous le rêve est la réalité. La, nos […]

La Saint-barthélemy

I Les prêtres avaient dit :  » En ce temps-là, mes frères, On a vu s’élever des docteurs téméraires, Des dogmes de la foi censeurs audacieux : Au fond du Saint des saints l’Arche s’est refermée, Et le puits de l’abîme a vomi la fumée Qui devait obscurcir la lumière des cieux. L’Antéchrist est venu, […]

Le Jeu

Dans des fauteuils fanés des courtisanes vieilles, Pâles, le sourcil peint, l’oeil câlin et fatal, Minaudant, et faisant de leurs maigres oreilles Tomber un cliquetis de pierre et de métal ; Autour des verts tapis des visages sans lèvre, Des lèvres sans couleur, des mâchoires sans dent, Et des doigts convulsés d’une infernale fièvre, Fouillant […]

La Dévastation Du Musée Et Des Monumens

Où vont ces chars pesans conduits par leurs cohortes? Sous les voûtes du Louvre ils marchent à pas lents; Ils s’arrêtent devant ses portes; Viennent-ils lui ravir ses sacrés ornemens?Muses, penchez vos têtes abattues; Du siècle de Léon les chefs-d’oeuvre divins Sous un ciel sans clarté suivront les froids Germains; Les vaisseaux d’Albion attendent nos […]

Le Jeu

Oh ! ne jouez jamais, laissez l’homme courir De l’or et du hasard cette chance vulgaire ; Les anges dans le ciel, les femmes sur la terre N’ont reçu du Seigneur des mains que pour bénir. Le jeu sauve d’aimer, ou, s’il nous faut subir Sans espérance hélas ! quelque amour solitaire, Il endort par […]

La Lettre

Chère épave d’amour ! Se peut-il qu’on oublie ! Oh ! ne laissez jamais le doux être adoré, Pleurant et souriant, dire :  » Je reviendrai.  » Ceux-là qui s’étaient joints, l’absence les délie. Petite lettre écrite avec mélancolie Un jour qu’elle était lasse et qu’elle avait pleuré ! Avril a ces tons frais de […]