Une Enfance

alors il arrête de frapper de frapper sa colère de frapper la tête de sa colère contre les murs fatiguée sa colère arrête de le regarder droit dans les yeux.J’ai vu, et les autres aussi cette colère de dix ans qui s’est arrêtée soudain dans les couloirs tous nous passions sans seulement esquisser un sourire […]

Les Fusillés

La douleur aiguise les sens ; Hélas ! ma mignonne est partie ! Et dans la nature je sens Une secrète sympathie. Je sens que les nids querelleurs Par égard pour moi se contraignent, Que je fais de la peine aux fleurs Et que les étoiles me plaignent. La fauvette semble en effet De son […]

Pitié Des Choses

Viens, ma belle Florelle, où l’ombre noir tremblote, Sur les bords mousselus des antres ténébreux. Il fait trop chaud ici, cherchons les bois ombreux, Le profond des vallons ou quelque fraîche grotte. Entrons sous ce rocher, viens tôt que je suçote Le coral de ta bouche, embrassonsnous tous deux, Éteignons nos ardeurs, jouissons dans ce […]

Pierrot

Le fébrile frisson des murmures d’amour M’émeut ce soir les nerfs et vieillit ma mémoire. La voix d’un violon sous la soie et la moire Me miaule des mots d’inéluctable amour. La verveine se pâme en les vases de jade : Un fantôme de femme en l’alcôve circule. Mais ma mémoire est morte avec le […]

Misères

Le Séraphin des soirs passe le long des fleurs… La DameauxSonges chante à l’orgue de l’église ; Et le ciel, où la fin du jour se subtilise, Prolonge une agonie exquise de couleurs. Le Séraphin des soirs passe le long des coeurs… Les vierges au balcon boivent l’amour des brises ; Et sur les fleurs […]

Tristesse

Bonheur si doux de mon enfance, Bonheur plus doux de mon printemps, Je n’ai plus que la souvenance De vos courts et joyeux instants. Triste, sur la rive étrangère, Je rêve à mon lointain pays, Et des pleurs mouillent ma paupière Au souvenir de mes amis. L’exil a flétri ma jeunesse, Éteinte en regrets superflus […]

Mai

Pendant que ce mois renouvelle D’une course perpétuelle La vieillesse et le tour des ans : Pendant que la tendre jeunesse Du ciel remet en allégresse Les hommes, la terre, et le temps. Pendant que les Arondelettes De leurs gorges mignardelettes Rappellent le plus beau de l’an, Et que pour leurs petits façonnent Une couette, […]

Plaintes Contre Les Tuileries

Agréables jardins où les Zéphyrs et Flore Se trouvent tous les jours au lever de l’Aurore ; Lieux charmants qui pouvez dans vos sombres réduits, Des plus tristes amants adoucir les ennuis, Cessez de rappeler, dans mon âme insensée, De mon premier bonheur la gloire enfin passée. Ce fut, je m’en souviens, dans cet antique […]

Une Âme

Lasse de douleur, D’espoir obsédée, D’une fraîche idée, D’un amour en fleur, On dirait qu’une âme, M’embrassant toujours, De ciel et de flamme Me refait des jours ! Dans ton souvenir, Toi qui me recèles, As-tu pris des ailes Devant l’avenir ? Car je sens qu’une âme, M’embrassant toujours, De ciel et de flamme Me […]

Ô Longs Désirs, Ô Espérances Vaines

fait en relief, de la main de MichelAnge Ce n’est ni marbre, ni porphyre, Que le corps de ce beau chasseur, Dont l’haleine d’un mol zéphyre Évente les cheveux avec tant de douceur. En cette divine sculpture, On voit tout ce que la nature Put jamais achever de mieux. S’il n’entretient tout haut l’image ravissante […]

Lied

J’ai dit aux bons vents Qui heurtent ma porte :  » Bien loin des vivants Qu’un souffle m’emporte !  » J’ai dit au soleil :  » Idéale flamme, Astre du réveil, Aspire mon âme !  » Tout m’a fait défaut, Vent et feu célestes… Pour monter là-haut, Amour, tu me restes !

Le Pont Mirabeau

Sous le pont Mirabeau coule la Seine Et nos amours Faut-il qu’il m’en souvienne La joie venait toujours après la peine. Vienne la nuit sonne l’heure Les jours s’en vont je demeure. Les mains dans les mains restons face à face Tandis que sous Le pont de nos bras passe Des éternels regards l’onde si […]

Les Colchiques

Le pré est vénéneux mais joli en automne Les vaches y paissant Lentement s’empoisonnent Les colchiques couleur de cerne et de lilas Y fleurit tes yeux sont comme cette fleur-là Violâtres comme leur cerne et comme cet automne Et ma vie pour tes yeux lentement s’empoisonne Les enfants de l’école viennent avec fracas Vêtus de […]

Romance

Ah ! sous une feinte allégresse Ne nous cache pas ta douleur ! Tu plais autant par ta tristesse Que par ton sourire enchanteur À travers la vapeur légère L’Aurore ainsi charme les yeux ; Et, belle en sa pâle lumière, La nuit, Phœbé charme les cieux. Qui te voit, muette et pensive, Seule rêver […]

Les Cailloux

Mais j’ai vite appris le couplet qui pleure Dans la chanson douce en les soirs si doux Et connu le trouble angoissant de l’heure Quand tu ne vins plus à mes rendez-vous ; En vain vers ton cœur monta ma prière Que lui murmurait mon cœur en sanglots Car ton cœur était dur comme une pierre […]