Skip to content

michelconrad’ Blog – Douce souffrance

Douce souffrance d’aimer,

qui jamais ne se ressemble,

comme l’hiver et l’été,

supplices de l’impatience,

 

qui jamais ne se ressemble,

la saveur inégalée,

supplices de l’impatience,

la douceur du temps d’aimer ,

 

le supplice de l’attente ,

le temps perdu retrouvé,

toujours neuve et différente,

la douceur du temps d’aimer.

 

28/12/20

 

 

 

 

« Scintillements » (27/12/18). Tous droits réservés.

 

Image IPB

Published inBlog