Skip to content

Auteur : Etienne Forcadel

De Chéril

Très doux zéphyr qui caresses les fleurs, Viens modérer les trop vives chaleurs Que je souffre en mon coeur pour le Dieu qui t’anime : La douceur de sa paix en ta fraîcheur s’exprime. Non, Dieu n’est point dans un orage affreux Qui brise un roc et le cèdre orgueilleux…

De La Vraie Sagesse

Nous disons que nous sommes saiges Et que les femmes sont fragiles ; Mais Dieu qui connoist nos couraiges Nous voyt de vertus fort debiles, Et en tous vices bien abiles Et nous peuvent femmes reprendre Mieulx que ne les sarions apprendre. Les femmes sont moult a priser Plus que…