Skip to content

Auteur : Guillaume Apollinaire

Palais

À Max Jacob. Vers le palais de Rosemonde au fond du Rêve Mes rêveuses pensées pieds nus vont en soirée Le palais don du roi comme un roi nu s’élève Des chairs fouettées des roses de la roseraie On voit venir au fond du jardin mes pensées Qui sourient du…

L’ermite

Où donc est la clarté ? Cieux, où donc est la flamme ? Où donc est la lumière éternelle de l’âme ? Où donc est le regard joyeux qui voit toujours ? Depuis qu’en proie aux deuils, aux luttes, aux amours, Plaignant parfois l’heureux plus que le misérable, Je traverse,…

Les Attentives

Et puisqu’il doit mourir je veux me faire belle Je veux de mes seins nus allumer les flambeaux Je veux de mes grands yeux fondre l’étang qui gèle Et mes hanches je veux qu’elles soient des tombeaux Car puisqu’il doit mourir je veux me faire belle Dans l’inceste et la…

Les Colchiques

Le pré est vénéneux mais joli en automne Les vaches y paissant Lentement s’empoisonnent Les colchiques couleur de cerne et de lilas Y fleurit tes yeux sont comme cette fleur-là Violâtres comme leur cerne et comme cet automne Et ma vie pour tes yeux lentement s’empoisonne Les enfants de l’école…

Les Sept Épées

La première est toute d’argent Et son nom tremblant c’est Pâline Sa lame un ciel d’hiver neigeant Son destin sanglant gibeline Vulcain mourut en la forgeant La seconde nommée Noubosse Est un bel arc-en-ciel joyeux Les dieux s’en servent à leurs noces Elle a tué trente Bé-Rieux Et fut douée…

Lettre-océan

Juan Aldama Correos Mexico 4 centavos U.S. Postage 2 cents 2 REPUBLICA MEXICANA TARJETA POSTAL 11 45 29-5 14 Rue des Batignolles Les voyageurs de l’Espagne devant faire le voyage de Coatzacoalcos pour s’embarquer je t’envoie cette carte aujourd’hui au lieu de profiter du courrier de Vera Cruz qui n’est…

Ma Lou Je Coucherai

Et nous vivrons ainsi sur les premières lignes J’y chanterai tes bras comme les cols des cygnes J’y chanterai tes seins d’une déesse dignes Le lilas va fleurir. Je chanterai tes yeux Où danse tout un chœur d’angelots gracieux. Le lilas va fleurir, ô printemps sérieux ! Mon cœur flambe pour…

Ma Sensibilité

l’homme propose son désir et son effort c’est d’ouvrir les jambes de la femme AEIOU aeiouLe soleil et la forêt ce sont mes père et mère la lune et la colline mamelles de ma nourrice et l’insecte sans nombre est plus fort que ta volonté Avant-trains dissimulés sous des branches…

Marizibill

Dans la Haute-Rue à Cologne Elle allait et venait le soir Offerte à tous en tout mignonne Puis buvait lasse des trottoirs Très tard dans les brasseries borgnes Elle se mettait sur la paille Pour un maquereau roux et rose C’était un juif il sentait l’ail Et l’avait venant de…

Le Vigneron Champenois

La nuit est blonde ô vin blond Un vigneron chantait courbé dans sa vigne Un vigneron sans bouche au fond de l’horizon Un vigneron qui était lui-même la bouteille vivante Un vigneron qui sait ce qu’est la guerre Un vigneron champenois qui est un artilleur C’est maintenant le soir et…

Silence Bombardé

Adieu la nuit ! Tous les oiseaux du monde Ont fait leur nid Et chante à la rondePtit Lou, je connais bien malgré tout ta douceur En suivant le Printemps tous les jours sur la route En me baignant le front dans cette ombreuse odeur Qui me vient des jardins où…

Sur Les Prophéties

Une cartomancienne céretane Marguerite je ne sais plus quoi Est également habile Mais Madame Deroy est la mieux inspirée La plus précise Tout ce qu’elle m’a dit du passé était vrai et tout ce qu’elle M’a annoncé s’est vérifié dans le temps qu’elle indiquait J’ai connu un sciomancien mais je…