Skip to content

Auteur : Jules Laforgue

Petits Mystères

Chut ! Oh ! ce soir, comme elle est près ! Vrai, je ne sais ce qu’elle pense, Me ferait-elle des avances ? Est-ce là le rayon qui fiance Nos cœurs humains à son cœur frais ? Par quels ennuis kilométriques Mener ma silhouette encor, Avant de prendre mon essor…

Pierrots

I C’est, sur un cou qui, raide, émerge D’une fraise empesée idem, Une face imberbe au cold-cream, Un air d’hydrocéphale asperge. Les yeux sont noyés de l’opium De l’indulgence universelle, La bouche clownesque ensorcèle Comme un singulier géranium. Bouche qui va du trou sans bonde Glacialement désopilé, Au transcendantal en-allé…

Préface

Copenhague, Elseneur, 1er janvier 1886 Mon père (un dur par timidité) Est mort avec un profil sévère; J’avais presque pas connu ma mère, Et donc, à vingt ans, je suis resté. Alors, j’ai fait d’ la littérature ; Mais le Démon de la Vérité Sifflotait tout l’temps à mes côtés…

Rêve

Sonnet Je ne puis m’endormir, je rêve, au bercement De l’averse emplissant la nuit et le silence. Tout dort, aime, boit, joue, oh! par la terre immense, Qui songe à moi, dans la nuit noire, en ce moment ? Le Témoin éternel qui trône au firmament, Me voit-il ? m’entend-il…

Rigueurs À Nulle Autre Pareilles

Dans un album, Mourait fossile Un géranium Cueilli aux Îles. Un fin Jongleur En vieil ivoire Raillait la fleur Et ses histoires. –  » Un requiem !  » Demandait-elle. –  » Vous n’aurez rien,  » Mademoiselle !  » .

Romance

J’ai mille oiseaux de mer d’un gris pâle, Qui nichent au haut de ma belle âme, Ils en emplissent les tristes salles De rythmes pris aux plus fines lames. Or, ils salissent tout de charognes, Et aussi de coraux, de coquilles ; Puis volent en tonds fous, et se cognent…

Sancta Simplicitas

Passants, m’induisez point en beautés d’aventure Mon Destin n’en saurait avoir cure; Je ne peux plus m’occuper que des Jeunes filles, Avec ou sans-parfum de famille. Pas non plus mon chez moi, ces précaires liaisons Où l’on s’aime en comptant par saisons; L’Amour dit légitime est seul solvable! car Il…

Signalement

Chair de l’Autre Sexe! Élément non-moi! Chair, vive de vingt ans poussés loin de ma bouche!. L’air de sa chair m’ensorcelle en la foi Aux abois Que par Elle, ou jamais, Mon Destin fera souche.. Et, tout tremblant, je regarde, je touche. Je me prouve qu’Elle est! et puis, ne…

Simple Agonie

Ô paria! Et revoici les sympathies de mai. Mais tu ne peux que te répéter, ô honte! Et tu te gonfles et ne crèves jamais. Et tu sais fort bien, ô paria, Que ce n’est pas du tout ça. Oh! que Devinant l’instant le plus seul de la nature, Ma…

Soirs De Fête

Je suis la Gondole enfant chérie Qui arrive à la fin de la fête, Pour je ne sais quoi, par bouderie, (Un soir trop beau me monte à la tête !) Me voici déjà près de la digue ; Mais la foule sotte et pavoisée, Ah ! n’accourt pas à…