Skip to content

Auteur : Louise Labé

D’un Tel Vouloir Le Serf Point Ne Désire

A EPHRAÏM MIKHAËL. Par les vastes forêts, à l’heure vespérale, Les ruisseaux endormeurs modulent leurs sanglots : Mon âme s’alanguit d’une horreur sépulcrale A l’heure vespérale où murmurent les flots. Les ruisseaux endormeurs modulent leurs sanglots Sous les feuilles que frôle un vent crépusculaire : A l’heure vespérale où murmurent…