Villonelle

Achille qui prit Troie, dit-on,

Dans un cheval bourré de son

Achille fut grand capitaine

Or, il fut pris par des chansons

Que chantaient des vierges hellènes

Dis-moi, Vénus, je t’en supplie

Ce qu’était cette mélodie.Un prisonnier dans sa prison

En fit une en Tripolitaine

Et si belle que sans rançon

On le rendit à sa marraine

Qui pleurait contre la cloison.

Nausicaa à la fontaine

Pénélope en tissant la laine

Zeuxis peignant sur les maisons

Ont chanté la faridondaine !

Et les chansons des échansons ?

Échos d’échos des longues plaines

Et les chansons des émigrants !

Où sont les refrains d’autres temps

Que l’on a chantés tant et tant ?

Où sont les filles aux belles dents

Qui l’amour par les chants retiennent ?

Et mes chansons ? qu’il m’en souvienne !