Skip to content

Auteur : Philippe Desportes

Je Crois Que Tout Mon Lit De Chardons Est Semé

Ses rires grands ouverts qui si crânement mordent Sur le fond taciturne et murmurant des prés, Sont métalliques, frais, liquides, susurrés, Aux pépiements d’oiseaux ressemblent et s’accordent. Excités par la danse, ils se gonflent, débordent En cascades de cris tumultueux, serrés, De hoquets glougloutants, fous et démesurés, Qui la virent,…