Skip to content

Auteur : Roger De Collerye

Bon Temps

C’est de leurs voix que j’ai redit Leurs paroles, mais plus haut qu’elles, Tu voles, ma chanson aux ailes Bleues d’oiseau de Paradis ! Ô ma chanson, tu les dépasses, Tu leur ouvres l’immense azur ! Et tu jettes leur rire obscur En mille étoiles dans l’espace. Leur pauvre coeur…