Skip to content

Auteur : Victor Hugo

Quelqu’un

Donc un homme a vécu qui s’appelait Varron, Un autre Paul-Emile, un autre Cicéron ; Ces hommes ont été grands, puissants, populaires, Ont marché, précédés des faisceaux consulaires, Ont été généraux, magistrats, orateurs ; Ces hommes ont parlé devant les sénateurs Ils ont vu, dans la poudre et le bruit…

Querelle Du Sérail

Ciel ! après tes splendeurs, qui rayonnaient naguères, Liberté sainte ; après toutes ces grandes guerres, Tourbillon inouï ; Après ce Marengo qui brille sur la carte, Et qui ferait lâcher le premier Bonaparte A Tacite ébloui ; Après ces messidors, ces prairials, ces frimaires, Et tant de préjugés, d’hydres…

Quia Pulvis Es

Ceux-ci partent, ceux-là demeurent. Sous le sombre aquilon, dont les mille voix pleurent, Poussière et genre humain, tout s’envole à la fois. Hélas ! le même vent souffle, en l’ombre où nous sommes, Sur toutes les têtes des hommes, Sur toutes les feuilles des bois. Ceux qui restent à ceux qui…

Religio

L’ombre venait ; le soir tombait, calme et terrible. Hermann me dit : — Quelle est ta foi, quelle est ta bible ? Parle. Es-tu ton propre géant ? Si tes vers ne sont pas de vains flocons d’écume, Si ta strophe n’est pas un tison noir qui fume Sur…

Sacer Esto

Non, Liberté ! non, Peuple, il ne faut pas qu’il meure ! Oh ! certes, ce serait trop simple, en vérité, Qu’après avoir brisé les lois, et sonné l’heure Où la sainte pudeur au ciel a remonté ; Qu’après avoir gagné sa sanglante gageure, Et vaincu par l’embûche et le…

Saint Arnaud

Cet homme avait donné naguère un coup de main Au recul de la France et de l’esprit humain ; Ce général avait les états de service D’un chacal, et le crime aimait en lui le vice. Buffon l’eût admis, certes, au rang des carnassiers. Il avait fait charger le septième…

Saturne

I Il est des jours de brume et de lumière vague, Où l’homme, que la vie à chaque instant confond, Étudiant la plante, ou l’étoile, ou la vague, S’accoude au bord croulant du problème sans fond ; Où le songeur, pareil aux antiques augures, Cherchant Dieu, que jadis plus d’un…

Soleils Couchants

Oh ! regardez le ciel ! cent nuages mouvants, Amoncelés là-haut sous le souffle des vents, Groupent leurs formes inconnues ; Sous leurs flots par moments flamboie un pâle éclair. Comme si tout à coup quelque géant de l’air Tirait son glaive dans les nues.Le soleil, à travers leurs ombres, brille encor ; Tantôt…

Sous Les Arbres

Ils marchaient à côté l’un de l’autre; des danses Troublaient le bois joyeux; ils marchaient, s’arrêtaient, Parlaient, s’interrompaient, et, pendant les silences, Leurs bouches se taisant, leurs âmes chuchotaient. Ils songeaient; ces deux coeurs, que le mystère écoute, Sur la création au sourire innocent Penchés, et s’y versant dans l’ombre…

Souvenir De La Nuit Du 4

L’enfant avait reçu deux balles dans la tête. Le logis était propre, humble, paisible, honnête ; On voyait un rameau bénit sur un portrait. Une vieille grand’mère était là qui pleurait. Nous le déshabillions en silence. Sa bouche, Pâle, s’ouvrait ; la mort noyait son oeil farouche ; Ses bras…

Spes

De partout, de l’abîme où n’est pas Jéhovah, Jusqu’au zénith, plafond où l’espérance va Se casser l’aile et d’où redescend la prière, En bas, en haut, au fond, en avant, en arrière, L’énorme obscurité qu’agitent tous les vents, Enveloppe, linceul, les morts et les vivants, Et sur le monstrueux, sur…