Et j’attends l’aurore

Jean-Aubert Loranger


Et j’attends l’aurore
Du premier jour de sa mort.
Déjá! Se peut-il?