Avis, Je Vous Prie

Jules Laforgue


Hélas ! Des lunes, des lunes,

Sur un petit air en bonne fortune

Hélas ! De choses en choses

Sur la criarde corde des virtuoses !
Hélas ! Agacer d’un lys

La violette d’Isis !

Hélas ! M’esquinter, sans trêve, encore,

Mon encéphale anomaliflore

En floraison de chair par guirlandes d’ennuis !

Ô mort, et puis ?
Mais ! J’ai peur de la vie

Comme d’un mariage !

Oh ! Vrai, je n’ai pas l’âge

pour ce beau mariage !
Oh ! J’ai été frappé de cette vie à moi,

l’autre dimanche, m’en allant par une plaine !

Oh ! Laissez-moi seulement reprendre haleine,

Et vous aurez un livre enfin de bonne foi.
En attendant, ayez pitié de ma misère !

Que je vous sois à tous un être bienvenu !

Et que je sois absous pour mon âme sincère,

Comme le fut Phryné pour son sincère nu.