Cantate De Bettine

Alfred de Musset


Nina, ton sourire,

Ta voix qui soupire,

Tes yeux qui font dire

Qu’on croit au bonheur,
Ces belles années,

Ces douces journées,

Ces roses fanées,

Mortes sur ton coeur
Nina, ma charmante,

Pendant la tourmente,

La mer écumante

Grondait à nos yeux ;
Riante et fertile,

La plage tranquille

Nous montrait l’asile

Qu’appelaient nos voeux !
Aimable Italie,

Sagesse ou folie,

Jamais, jamais ne t’oublie

Qui t’a vue un jour !
Toujours plus chérie,

Ta rive fleurie

Toujours sera la patrie

Que cherche l’amour.