Skip to content

Célébrer, C’est Cela

Célébrer, c’est cela ! Elu pour célébrer,

il jaillit tel le minerai des pierres

muettes. Son cœur, ô pressoir éphémère

d’un vin que l’homme ne peut épuiser.
Aucune mort n’atteint sa voix inextinguible

lorsqu’il est soulevé par l’exemple divin.

Tout se fait vigne et tout devient raisin,

mûrit au cœur de son midi sensible.
Ni dans leurs sarcophages, les rois en pourriture,

ni l’ombre, projetée sur la terre, des dieux

ne sauraient démentir son bienheureux transport.
Il est parmi les messages qui durent,

qui par delà les portiques des morts

lèvent des coupes pleines de fruits glorieux.