Skip to content

C’était Alors Que Le Présent Des Dieux

C’était alors que le présent des dieuxPlus doucement s’écoule aux yeux de l’homme,Faisant noyer dedans l’oubli du sommeTout le souci du jour laborieux;Quand un démon apparut à mes yeuxDessus le bord du grand fleuve de Rome,Qui, m’appelant du nom dont je me nomme,Me commanda regarder vers les cieux :Puis m’écria : Vois, dit-il, et contempleTout ce qui est compris sous ce grand temple,Vois comme tout n’est rien que vanité.Lors, connaissant la mondaine inconstance,Puisque Dieu seul au temps fait résistance,N’espère rien qu’en la divinité.