Skip to content

Colin-maillard

Craignons de marcher sur le sable

indiscret plus qu’il ne le faut

Aline poupée incassable

comme elle soyons sans défaut
Un sourire que le vent berce

la tonnelle était son berceau

Un nuage entre deux averses

taquinerait les arbrisseaux
Pas plus grand qu’un mouchoir de poche

futile bandeau sur mes yeux

Paris sans souci des reproches

que me fera quelque envieux