Skip to content

Comme Jadis L’ame De L’univers

Comme jadis l’ame de l’univers

Enamourée en sa beaulté profonde,

Pour façonner cette grand’ forme ronde,

Et l’enrichir de ses thesors divers,
Courbant sur nous son temple aux yeulx ouvers,

Separa l’air, le feu, la terre, et l’onde,

Et pour tirer les semences du monde

Sonda le creux des abismes couvers :
Non autrement, ô l’ame de ma vie !

Tu feus à toy par toymesme ravie

Te voyant peinte en mon affection,
Lors ton regard d’un accord plus humain

Lia mes sens, ou Amour de sa main

Forma le rond de ta perfection.