Skip to content

Dans La Rue

Les deux petites sont en deuil ;

Et la plus grande, c’est la mère,

A conduit l’autre jusqu’au seuil

Qui mène à l’école primaire.

Elle inspecte, dans le panier,

Les tartines de confiture

Et jette un coup d’œil au dernier

Devoir du cahier d’écriture.

Puis comme c’est un matin froid

Où l’eau gèle dans la rigole

Et comme il faut que l’enfant soit

En état d’entrer à l’école,

Écartant le vieux châle noir

Dont la petite s’emmitouffle,

L’aînée alors tire un mouchoir,

Lui prend le nez et lui dit : Souffle.